Les mutations economiques, sociales et culturelles dans les pays occidentaux des annees 50 a nos jours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1119 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La période des années 50 jusqu'à nos jours est une période de grands bouleversements et de grands changements dans le monde entier. D'importantes transformations
ont été apportées aux pays occidentaux. En effet, il est possible d'observer des mutations économiques, sociales et culturelles. Mais lesquelles ? Quels en sont les facteurs ?
Premièrement, nous nous intéresserons aux causes de ceschangements et ensuite quels changements ont eu lieu. Nous saurons donc quelles sont les mutations économiques,
sociales et culturelles dans les pays occidentaux des années 50 à nos jours (et quelles en sont les causes).

L'une des causes de ces différents changements est une période qui dura 28 ans (de 1945 à 1973). Pendant ces années, la croissance économique a été soutenue et durable.L'économiste français Jean Fourastié a appelé en 1979 ces années les « Trente Glorieuses », se référant principalement aux pays industrialisés occidentaux. Les « Trente Glorieuses »
constituent des années de fantastiques progrès technologiques, de profondes transformations sociales et de changements dans les modes de vie. Entre 1945 et 1973, les pays riches
du monde occidental ont connu unecroissance sans précédent. La richesse mondiale est multipliée par trois alors que dans les 50 années qui ont précédé cette période, la richesse
mondiale n’a été multipliée que par deux. La croissance mondiale a cependant été très déséquilibrée. Elle a surtout été le fait d’un petit nombre de pays : Etats-Unis, Union des
Républiques Socialistes Soviétiques (URSS), Japon, République Fédéraled'Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie qui à eux seuls ont assuré plus de 70 % du produit mondial brut.
La croissance résulte en fait de l'assemblage de plusieurs facteurs : La croissance démographique en est un. En effet, le renouveau démographique d'après guerre (par exemple le Baby-boom, ou
encore un fort taux de natalité) a stimulé la demande de nourriture, de vêtements, de logements, de loisirs...La croissance du niveau de vie : la croissance du pouvoir d’achat soutient le marché intérieur,
en même temps que se développe le crédit à la consommation. Grâce à la faiblesse du chômage, la redistribution des revenus est en effet assez égalitaire et les inégalités sociales diminuent généralement
de 1945 à la fin des années 1960 ou années 1970. Les salaires ont été mensualisés et leschômeurs eux-mêmes bénéficient d’allocations, ainsi que les familles nombreuses. Le rôle du Marché : après 1945,
on assiste à un rapide développement du commerce mondial, par abaissement des barrières douanières. Le rôle clé de l’Etat : dans la plupart des pays, l’Etat contrôle la fiscalité, le budget, la masse
monétaire, le crédit... La doctrine économique dominante de 1945 jusqu'au milieu des années1970 est une théorie libérale mais qui prête une grande importance à la stimulation de la consommation.

Des années 50 à nos jours, d'importants changements économiques et sociaux ont été mis en place : L’agriculture connaît d’importants progrès (par exemple avec la mécanisation, la
motorisation, l'utilisation de produits chimiques et la sélection végétale et animale) mais un recul relatif.Elle a connu aussi un développement du secteur de l’agroalimentaire. Partout,
le nombre de paysans a nettement reculé dans la population active. Paradoxalement, la pratique de l’agriculture moderne s’effectue avec de moins en moins d’effectifs. Pendant longtemps, la
production industrielle a progressé à un rythme accéléré (5 % en moyenne par an). Alors que certaines industries anciennescommençaient à décliner (textiles, charbonnages, constructions
navales...), d’autres industries comme celles des biens de consommation ont fortement progressé (agroalimentaire, électroménager, automobile). Le développement industriel a été
particulièrement spectaculaire dans le domaine des industries dites de pointe (nucléaire, électronique, aéronautique). L’effondrement du secteur primaire s’est...
tracking img