Les nouvelles de saint petersbourg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1586 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
|
|
LES NOUVELLES DE St PETERSBOURG
de GOGOL

Biographie de GOGOL :
Gogol est né en 1809 dans un village au cœur de l'Ukraine, issu d'une famille de nobles campagnards à la fortune limitée. Son père est décédé alors qu'il est encore adolescent ; sa mère lui donne alors une éducation religieuse traditionnelle qui contribuera, au fil des ans, à son évolution vers un mysticisme maladifc’est à dire à la recherche de l'absolu ou de Dieu à travers la contemplation ou l'extase. Après de médiocres études, Gogol quitte l'Ukraine pour Saint-Pétersbourg, avec l'ambition de faire une grande carrière dans l'administration et la littérature.
Après une existence difficile, échouant à mener à bien son chef d'œuvre "Les âmes mortes", rongé par les difficultés et le mysticisme, il décidera de selaisser mourir en 1852, refusant nourriture et soins et sera achevé par les médecins qui lui infligeront alors des traitements violents.
Le Saint-Pétersbourg de Gogol, est celui des années 1830, une époque où naît le capitalisme, sous le régime du tsar Nicolas 1er, la liberté d’expression et intellectuelle n’a plus lieu d’être. Les idées libérale et les débats intellectuelle ce réfugie, aMoscou, puis, Saint-Pétersbourg devient une ville étouffante, cynique et ce qui compte le plus c’est l’argent.

INTRODUCTION :
Au travers des 5 nouvelles, Saint-Pétersbourg sert de cadre au drame d'hommes avec leurs problèmes ; aussi, le rêve et le délire tient une part très importante dans ce recueil, bien qu’il ressemble étonnamment à la réalité .
Ces Nouvelles sont-elles réalistes oufantastiques ?
On retrouve d’un côté la description juste de la réalité et de l’autre le merveilleux et l’étrange.

I- LE REALISME
Nous avons affaire à un décor urbain décrit de façon précise, à des personnages dont nous n’ignorons rien des tenues vestimentaires, ou de l’apparence physique , à la description du quotidien vide et répétitif de fonctionnaires modestes.

1) Descriptions, analyses :Gogol décrit la Capitale de la Russie avec beaucoup de réalisme, particulièrement dans la perspective de Nevsky. En effet, il analyse certaine rue comme La rue Morskaïa, qui croise la perspective Nevski tout près de l’Amirauté ; la rue Gorokhovaia et la rue Mechtchanskaïa qui sont plus au sud de la capitale dans un quartier populaire du côté de la place au foins ; la rue Litiéïnaïa qui estplus à l’est […].
L’auteur cite également pendant toute la première nouvelle cette avenue si connue : La Perspective Nevsky. D’après Gogol elle représente la beauté de la capitale. Il retrace la vie des habitants de St Petersbourg allant et venant sur cette avenue.
La perspective Nevski existe réellement, elle est au centre de saint Petersbourg, la plupart des rue donne sur cette avenue.
Sesdescriptions sont parfois très précises « dans tout ce que vous découvrirez sur la perspective Nevski, partout vous ne verrez que bienséance : les hommes avec leur longue redingote, les mains plongées dans les poches ; les dames avec leur jaquette et leur chapeau de satin rose, blanc et bleu pâle ». Ses descriptions relatent bien du style vestimentaire de la haute société à cette époque.A travers la description des lieux et des personnages , Gogol analyse la société russe, leur habitude, les classes sociales …

2) La société :

Le réalisme est très présent dans l’analyse des classes sociales, en effet Gogol montre bien cette inégalité sociales . D’un côté ceux qui appartiennent aux affaires étrangères qui se distinguent par la noblesse de leur tâches et de leur modede vie. Et de l’autres, les hommes normaux mais jaloux comme le montre Gogol en se mettant dans la peau d’un personnage envieux de cette haute société « Mais hélas, je ne suis pas fonctionnaire et suis privé du plaisir de voir la façon délicate dont les chefs s’adressent à moi. » .Gogol qui fût pendant quelque temps fonctionnaire se permet donc de critiquer cette classe sociale.
Gogol...
tracking img