Les nouvelles orientales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1666 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Nouvelles Orientales de Marguerite Yourcenar

I/ Biographie

Marguerite Yourcenar née Marguerite Antoinette Jeanne Marie Ghislaine Cleenewerck de Crayencour naquit à Bruxelles le 8 juin 1903. Elle mourut le 17 décembre 1987 à l'île des Monts Déserts (États-Unis). Yourcenar est un quasi anagramme de Crayencour.
Elle fut la première femme élue à l'Académie française en 1980.
Elle voyageaà Londres, à Paris, au sud de la France, en Suisse (Lausanne), en Italie (Tivoli), et elle vit aussi Athènes, les îles grecques, Istanbul, Bruxelles...
Marguerite Yourcenar fut une femme libre et vécut une vie de bohème, elle aima des femmes et tomba amoureuse d'un homme, pourtant homosexuel.
En 1950, elle s’installa sur l'île des Monts Déserts (Mount Desert Island, dans le Maine) avec sacompagne, Grace Frick, où elle nomma sa maison Petite-Plaisance.

II/ Bibliographie

1938 : Les Songes et les Sorts
Les nouvelles orientales
1951 : Mémoires d’Hadrien
1968 : L'Œuvre au noir

III/ Choix du titre du recueil

a) La dénotation du mot « orientales », c’est ce qui est relatif à l’Orient, à sa culture, C’est ce qui est propre à l’Orient.
Les connotations de ce mot sontle palais des mille et une nuits, les arts orientaux, la spiritualité, les religions polythéistes, les couleurs chaudes.

b) Chaque nouvelle est « orientale » car tous les récits se situe en Orient et aussi car l'auteur s'est inspiré de récits, de légendes méditerranéens, slaves, d’Extrême-orient, …
• Comment Wang-Fô fut sauvé : elle est « orientale » par le nom du protagoniste et car ilest mention d’empereur, du royaume de Han, d’encre de Chine, …
• Le sourire de Marko : est « orientale » puisqu’ il est dit que cette histoire provient d’une légende d’origine serbe et il y a des références turques et albanaises.
• Le lait de la mort : est « orientale » car on parle de deux en croisière sur la mer baltique et voyant les montagnes herzégovines et d’autant plus que lerécit est une légende albanaise.
• Le dernier amour du prince Genghi : est « orientale » car dès le début de l’histoire il est dit que le protagoniste était « le plus grand séducteur d’Asie ». Et parce que les personnages et le cadre ont été empruntés à un grand roman japonais.
• L’homme qui a aimé les Néréides : est tirée de superstitions grecques. Elle est « orientale » par le nom dupersonnage principal, Panégyotis, et car elle se passe sur une île au mont Saint-Elie.
• Notre-Dame-des-Hirondelles : est « orientale » car en réalité Notre-Dame-des-Hirondelles est une chapelle attique.
• La veuve Aphrodissia : est « orientale » par les prénoms des personnages, Aphrodissia, Kostis, Kostaki et d’autant plus que l’histoire est un faits divers grec.
• Kâli décapitée : cettenouvelle est « orientale » étant donné que Kâli est une déesse indienne et car il y a la présence d’un sage.
• La fin de Marko Kraliévitch : est « orientale » car elle provient d’une ballade serbe et il est évoqué « le cithare », « les Turcs », « la ville blanche aux courettes étroites », …
• La tristesse de Cornélius Berg : n’est pas orientale sauf pour les deux brèves allusions àl’Asie.

c) L’ensemble du recueil donne une image positive de l’Orient, il montre une partie du monde où l’amour (la tendresse), la femme, l’art et la mort sont importants dans sa culture. Cela montre aussi la grandeur, l’étendue de l’Orient.

IV/ Nouvelles ou Contes ?

a) Les nouvelles Notre-Dame-des-Hirondelles, La tristesse de Cornélius Berg, Kâli décapitée et Le dernier amour du princeGenghi devraient être appelées « conte » parce que leur source est principalement orale et elles sont ancrées dans la culture folklorique. On peut aussi dire que se sont des contes car elles ont toutes une morale, parfois implicite.

b) M. Yourcenar a choisi le titre Les nouvelles orientales au lieu de Contes et nouvelles orientales car le second titre, étant plus long, est moins commercial que...
tracking img