Les obsèques de la lionne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (483 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Fables, La Fontaine

Des le titre, La Fontaine va installer les 2 organes : animal ( lion ) et humain ( obsèques )

Situation initiale : 1er vers

Rythme du vers : 6/2, mise en exergue dumouvement
Périphrase : « La femme du Lion », va installer la fable dans un contexte
Périphrase : « Les compliments de consolation »
Devoir ® s’acquitter. Tout ceci peut s’appliquer à la société humaine.Renforcement des que la nouvelle est connue ® Précipitation de chacun.
Vers 6 à 10 : cérémonie officielle dans laquelle chacun sera placé selon son rang ® protocole
Vers 11 : « Jugez si chacun s’ytrouve » ® Ironie ® Chacun y va pour se faire voir
Lecteur ® complice pour apprécier la servilité des courtisans
« Le prince aux cris s’abandonna » ® Il montre l’exemple
Association animal/humain: « rougir/patois »
Vers 11-13 : 3 rimes masculines qui donnent de l’eclat
Langage antique : «  Messieurs les courtisans » expression pompeuse et arrogante
Vers 17-23 :
La Fontaine interromptson récit :
Cour=pays, distinct du reste de la France : changement des courtisans : rapidité de ces changements par le rythme et l’ordre complet des mots : antithèse : « Tristes, gais » + renversement® chiasme. Hommes sans personnalités. Des le vers 20, le reproche va se doubler d’une accusation d’hypocrisie. L’essentiel est de paraître. V.21 : Indignation de La Fontaine
Parallélisme : peuple +violence du vocabulaire ® Manque de personnalité et la servilité la plus basse ® songe du maître. Le fabuliste va terminer sa diatribe sur l’image d’un peuple de marionnettes : «  1 esprit anime, 1000corps »; courtisans automates qui réagissent à l’esprit du roi.
V.24 : Le conteur revient à son récit avec une certaine désinvolture. Digression voulue car elle va éclairer la suite. Un animal nepleure pas ® Le cerf ( il est considéré comme le seul animal qui ne pleure pas ). Explication rapide et brutale. Reine : terme noble qui jure avec les actions « étranglée » ® vocabulaire atroce.
La...