Les operations d'acquisition

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 57 (14117 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES OPERATIONS D’ACQUISITION

SOMMAIRE :
Introduction
1ere Partie : Les méthodes d’acquisition d’une entreprise
Chapitre 1 : Définition générale de l’offre publique d’acquisition
I) Les principaux acteurs de l’offre publique
II) Les différentes offres publiques
III) Les motivations de l’offre publique

Chapitre 2 : La procédure de l’offre publique d’acquisition
I) Lesrumeurs d’offre publique
II) Le dépôt du projet de l’offre publique
III) L’Examen de conformité de l’offre par l’Autorité des marchés financiers
IV) Le calendrier de l’offre
V) La note d’information

Chapitre 3 : Les autres modes d’acquisition du capital
I) Offre publique de retrait
II) Les apports partiels d’actifs
III) La réunion des parts sociales en une seule main2eme partie : Les dispositifs anti OPA
Chapitre 1 : Défenses préventives anti-opa
I) Dispositifs d’alerte
II) Concentration du pouvoir
III) Alliances
IV) Défenses retard
V) Autres défenses
Chapitre 2 : Défenses en cours d’opa
I) Obligations pesant sur les assaillants
II) Moyens de défense propre à la société cible
Conclusions
Articles relatifs aux OPA émises en cedeuxième trimestre 2011
III)

Face à l'évolution du contexte économique due à la mondialisation croissante des économies, aux développements technologiques rapides et à la saturation de nombreux marchés, la plupart des dirigeants ont ressentis le besoin d'identifier un processus approprié sur lequel ils peuvent compter pour : dépasser leurs difficultés, faire face à l'évolution très rapidedes marchés et dégager les domaines d'excellence permettant de lutter contre la concurrence accrue. En effet, une fièvre de fusion et acquisition règne sur les grandes entreprises mondiales (américaines, européennes). Des milliards de dollars s'échangent touchant tous les secteurs : Pétrole, Hi-Tech, pharmacie, banques, assurance, aéronautique. Pas un jour ne se passe sans que la presse n'annonceune nouvelle fusion ou acquisition. Cependant, après un ralentissement dû à la crise financière de 2008, les opérations de fusions-acquisitions sont reparties à la hausse (+20 % en 2010) et les prévisions sont optimistes pour 2011. Dernière annonce en date en France, Schneider Electric vient d'opérer une acquisition aux Etats-Unis (Lee Technologies) pour 140 millions d'euros. Au premier trimestre2011, les rapprochements entre sociétés ont affiché des niveaux record depuis trois ans, les volumes frôlant 800 milliards de dollars. En tête du palmarès, les valeurs de l’énergie et de la finance.
Les vagues de fusions-acquisitions d’entreprises se sont succédées sans réellement s’interrompre depuis le début des années mille neuf cent quatre-vingt. Chaque année voyant le record de l’annéeprécédente être battu jusque le début des années deux mille. Les périodes d’incertitude sur le plan économiques sont la principale cause de la diminution des opérations de fusion-acquisition. L’expression fusion-acquisition recouvre les différents aspects du rachat d'une entreprise par un acteur économique, généralement une autre entreprise, dans les domaines de finance d'entreprise et de gestiond'opérations financières. L'entreprise acquise peut conserver son intégrité, ou bien être fusionnée à l'entreprise acquisitive.
Les fusions et acquisitions sont des outils utilisés par les entreprises dans le but d’accroître leur activités économique et d’augmenter leur profit. On parle alors de croissance externe à l’opposé d’une croissance organique (ou croissance interne) faite par l’augmentation duchiffre d’affaires sur un même périmètre de sociétés.
Dans les opérations de regroupement d’entreprises, deux modes d’acquisition sont à distinguer : les fusions et les Offres Publiques d’Acquisition.
Prendre le contrôle d'une entreprise, c'est acquérir le droit de décider de l'utilisation de ses actifs, y compris celui de les céder.
Selon la répartition du capital, l'accord des dirigeants...
tracking img