Les organisations en rfa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1753 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Après avoir parlé de la Stasi, nous allons enchainer sur la censure en RDA. La censure a toujours existé. En effet, dans l'antiquité romaine, des magistrat nommé censeur avait pour but de maintenir les mœurs. Censeur signifie « j'éstime, je trouve, je décide ». Le terme de censure provient de là.

La SED ( Sozialistische Einteitspartei Deutschland) est « l'arme la plus puissante du parti »(die schärfste Waffe der Partei). Il s’agit du seul parti politique de la république démocratique allemande. Cela s’explique par la simple raison qu’il s’agit du seul parti autorisé en RDA. Il s’agit en fait de l’union de la SPD (Parti social-démocrate) ainsi que du KPD (le parti communiste) qui obéirent aux soviétiques. Nous savons maintenant que la censure était appliquée dans la politique.SIGLE DE LA SED

La censure la plus répandue était bien évidement la censure des médias. La SED, qui dirigeait le pays, censurait les radios, la télévision, les journaux (politique, religieux, d’information etc).
Nous pouvons prendre en exemple un journal de l’église évangélique qui comptait huit million de lecteur avant l’arrivé des soviétiques rien que dans la parti Est del’Allemagne ! A cause de la censure de la RDA, le journal tirait moins de 150 000 exemplaires. Pour arriver a ce résultat, la RDA utilisait sa police secrète, la Stasi. Cette dernière utilisait les « informateurs inofficiel » qui étaient des employés de ce journal. La SED bloquais également l’arrivé de papier dans les rédactions ainsi même si le journal arrivait à publié les articles qu’il souhaitait il nepouvait pas imprimé suffisamment d’exemplaires pour représenté une réel menace contre le régime.
Lors des évènements sportifs internationaux, les sportifs de la RDA étaient sélectionnés par le régime qui les choisissait en fonction de leurs idéo, leurs fréquentations, la fréquentation de leurs amis et famille, les lieux fréquentés… en bref en fonction de leur fidélité au régime et cela même lorsd’événements sportifs nationaux ou régionaux. La différence lors des événements sportifs internationaux est que la Stasi recrutait, également ici, des « informateurs inofficiels » dans le but d’espionné les autres sportifs des autres nationalités comme ceux de leurs propres pays.
Toutes les radios étaient strictement contrôlées par la SED, via la Stasi. Il n’y avait pas plus de dix stationsdisponibles en RDA (une radio national et quelques stations d’autres pays intégrés dans l’URSS). Le procédé utilisé pour cela était le brouillage de toutes ondes provenant de la RFA et tous les autres Pays de l’ouest. Cependant on peut noter qu’en 1986 un émetteur illégal parvient à émettre pendant une demi-heure depuis un toit proche de la frontière Est-allemande (moins de 500 mètre).
La SED comportaitun département nommé ADM qui était l’agence de presse d’état (Allegemeiner Deutscher Nachrichtendienst). Ce département travaillait principalement sur la presse écrite. Il avait le monopole de cette presse. L’ADM interdisait les journaux de l’ouest, sauf autorisation extrêmement rare, formait ses journalistes en contrôlant les facultés de journalistes et l’ADM devait accorder aux journaux le droitde publié leurs journaux (il était fréquent que les nouvelles dataient de un ou deux jours). Durant la RDA, il y avait 39 quotidiens dont 30 régionaux, une dizaine de magazines religieux, 30 magazines hebdomadaires et une centaine de magasines spécialisée, absolument tous contrôlés par la SED via L’ADM. Il est intéressant de noter que le plus grand tirage est celui de la « Neues Deutschland »,qui est un des journaux affilié à la SED, avec plus de un millions cinq cents mille exemplaires par jour et que les plus petits tirages sont des petits journaux régionaux (si l’on excepte les journaux religieux qui n’ont presque plus le droit de dire que Dieu existe). En tous il y a six millions de journaux tiré par jour qui sont exclusivement des journaux servant la propagande de la SED....
tracking img