Les origines de la philosophie et de la pensée positive

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1671 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
Le mythe et la mythologie sont des concepts qui sont souvent associés à l’histoire et à la civilisation grecque.
Dès lors doit-t-on en conclure que ces concepts n’existent que sous la forme grecque ? Non
Les légendes Hellènes, pour être elles mêmes comprises, exigent la comparaison avec d’autres récits traditionnels d’autres peuples appartenant à des cultures et à des époquesdiverses, qu’il s’agisse de la chine, de l’inde, du proche orient ancien, de l’Amérique précolombienne ou de l’Afrique. Car ces traditions narratives si différentes qu’elles soient, présentent des points communs qui permettent de les apparenter les une aux autres.
Claude Lévi-Strauss pourra affirmer qu’un mythe, d’où qu’il vienne, se reconnait d’emblée pour ce qu’il est sans qu’on risque de leconfondre avec d’autres formes de récits.
Les mythes chez les grecs se distinguent des récits historiques (existence de témoins fiable) ou du récit littéraire (écrit). Ils ne relèvent pas non plus de la fantaisie créatrice. Mais ils se présentent sous la figure d’un récit venu du fond des âges et qui existait déjà dans les temps primordiaux.
Par contre, il se rapproche de la poésie comme entémoigne le cas de l’épopée Homérique.
Mémoire, oralité, tradition : telles sont les conditions d’existence et de survie du mythe.

A. Avant les milésiens

Prenant le 8é et 9é siècle avant notre ère il n’y avait pas encore d’écriture. Pour que cette société puisse persister dans son identité, il fallait qu’il ait des gens qui soient garant de la mémoire de cette société. En effet tout lesavoir qui constituait le savoir était stocké dans des poèmes chantés et danser par ce que l’on appelé les AEDES. Ils Chantaient tout ce qui avait à savoir, les guerres, l’agriculture, les valeurs, les dieux en somme tout ce qui constituait le passé. Ce sont ces poèmes, comme ceux d’Hésiode vont raconter comment le monde a été mis en ordre. Le chant poétique va expliquer la genèse du monde et desdieux. Ils vont expliquer comment le monde à pris la forme que nous voyons. C’est la cosmogonie et théogonie.
Ces aèdes prétendait qu’ils étaient la bouche par laquelle la déesse Mnémosyne, la déesse de la mémoire. Donc que leur poème n’était pas eux. Le poète est comme la mémoire divine, incarné, il connait tout ce qui a était. Il a donc un savoir divin.
Donc au début il y a le chaos, et toutd’un coup apparait Gaia, la terre, Ouranos le ciel et protons les flots marins. Puis les dieux vont se battre, c’est le combat des titans, Zeus gagne le combat et impose l’ordre. Aphrodite la déesse de l’amour, Athéna celle de la guerre….donc il instaure un ordre cosmique. Il y adonc les dieux et les êtres vivants.
Les mythes racontent donc cette mise en place de l’ordre.

La mythologie avait unrapport avec des formes de vie sociale semblable à des royautés, c’était une société pyramidale avec une personne qui faisait l’intersession entre les hommes et les dieux. De la même façon l’ordre du monde existe parce qu’il y avait au sommet un dieu qui impose le pouvoir et la domination, le Cratos. C’est le pouvoir d’un dieu supérieur qui est le garant d’un ordre et qui en plus le fonde.L’ordre découle de ce pouvoir.

B. Au temps des milésiens

Comment est née la philosophie ?
 Il y a 3 théories :
1er théorie : Burnet : avant il y avait les ténèbres et puis tous d’un coup la raison est apparu, on n’a pas à chercher ce qui avait avant, c’est ce que l’on appel « le miracle grecs »
2é théorie : Cronford et Thomson : les philosophes de Milet n’ont pas inventé quelque chose, maisqu’ils essayaient d’exprimer différemment ce que le mythe disait. Donc finalement il n y a pas d’hiatus entre le mythe et la raison.
3é théorie : J.P Vernant : Il est vrai qu’il y a un fossé entre ce qu’il y avant les milésiens et les milésien.

Au 6é siècle avant notre ère à Millet, on voit apparaitre 3 personnes qui écrivent des traités : Thalès, Anaximandre et Anaximène, cependant...
tracking img