Les origines de l'industrialisation aux etats-unis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (390 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans la période qui sépare la Guerre de Sécession
[1861-1865] de l’année 1900, la vapeur et l’électricité
remplacèrent la simple force physique de l’homme ; le fer
remplaça le bois puis cédalui-même la place à l’acier (le
procédé Bessemer permettait de transformer trois tonnes de
fer en acier en quinze minutes, au lieu d’une journée
auparavant). La mécanisation permit d’actionner des outilsen
acier et le pétrole servit aussi bien à la lubrification des
machines qu’à l’éclairage des domiciles, des rues et des
usines. La train, propulsé par la vapeur sur des rails en acier,transportait les biens et les personnes d’un bout à l’autre du
pays. En 1900, on comptait déjà près de 300 000 kilomètres
de voies ferrées. Le téléphone, la machine à écrire et la
machine à calculeraccélérèrent considérablement le rythme
des affaires.
La mécanisation transforma également l’agriculture.
Avant la guerre de Sécession, il fallait 61 heures de travail
pour produire l’équivalent de 0,4hectare de blé. En 1900, il
ne fallait plus que 3 heures et 19 minutes. La production
industrielle de glace, en permettant le transport de produits
alimentaires sur de longues distances, facilital’essor de
l’industrie alimentaire.
La vapeur actionnait les broches de l’industrie textile
ainsi que les machines à coudre. Cette énergie était produite à
partir du charbon. Les foreuses pneumatiquespermettaient
d’aller chercher le charbon de plus en plus profond.
L’extraction du charbon passa de 14 millions de tonnes en
1860 à 100 millions de tonnes en 1884. Les fourneaux à
charbon permettantde changer le fer en acier, la production
d’acier s’accrut également : 1 million de tonnes en 1880, 25
millions de tonnes en 1910. Plus tard, l’électricité remplacera
progressivement la vapeur. Lefil électrique dépendait du
cuivre, dont le volume passa de 30 000 tonnes en 1880 à
500 000 tonnes en 1910.
Pour en arriver là, il avait fallu tout le génie des
inventeurs qui imaginèrent...
tracking img