Les parti prenantes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1520 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
5 parties prenantes et contre-pouvoirs

Objectifs du chapitre :
➢ Cerner l’influence des parties prenantes sur le processus de décision ;
➢ Evaluer les enjeux liés aux intérêts des parties prenantes ;
➢ Montrer en quoi l’analyse des contre-pouvoirs permet-elle d’appréhender le fonctionnement de l’entreprise ?
➢ Montrer en quoi le mode de gouvernance de l’entreprise permet-ild’arbitrer entre des intérêts contradictoires ?

I. L’influence des parties prenantes sur le processus de décision

A. DÉFINITION ET TYPOLOGIES DES PARTIES PRENANTES

Pour R. Edward Freeman, philosophe et professeur américain, une partie prenante est un individu ou un groupe d’individus qui peut affecter ou être affecté par la réalisation des objectifs de l’entreprise.
Les partiesprenantes peuvent être des individus, des communautés, des groupes sociaux ou des organisations définis par leur intérêt légitime dans l’entreprise.

1ère distinction : On distingue traditionnellement :
➢ les parties prenantes « primaires » (ou de premier rang) : ce sont les acteurs contractuels en relation directe avec l’entreprise et pouvant menacer sa survie: actionnaires, salariés, clientset fournisseurs ;
➢ les parties prenantes « secondaires » (ou de second rang) : ce sont les acteurs diffus situés dans l’environnement de l’entreprise mais non essentiels à la survie de l’entreprise.

2ème distinction : On peut distinguer les parties prenantes sur la base d’une classification en différentes catégories d’acteurs :
➢ les actionnaires et les parties prenantes internes :salariés, syndicats ;
➢ les partenaires opérationnels : clients, fournisseurs, banques, compagnies d’assurance ;
➢ la communauté sociale : pouvoirs publics, organisations professionnelles, organisations non gouvernementales, société civile.

3ème distinction : On peut proposer une classification plus dynamique des parties prenantes à partir de trois grandes caractéristiques propres auxparties prenantes :
➢ le pouvoir de la partie prenante dans ses relations avec l’entreprise ou avec les autres parties prenantes, c’est-à-dire sa capacité à influencer l’entreprise directement ou par le biais d’autres parties prenantes ;
➢ la légitimité de la partie prenante, c’est-à-dire la reconnaissance du bien-fondé de la partie prenante à exprimer une demande envers l’entreprise ;➢ l’état d’urgence des demandes des parties prenantes qui exigent une prise en compte immédiate par l’entreprise.

B. L’ANALYSE DES PARTIES PRENANTES

L’analyse des parties prenantes permet de comprendre comment celles-ci agissent sur les entreprises à travers leur influence sur le processus de décision.
Il s’agit d’une démarche permettant, dans une situation donnée :
➢d’identifier les principales parties prenantes impliquées,
➢ d’évaluer leurs intérêts respectifs ;
➢ de dégager les enjeux qui y sont attachés.

L’analyse des parties prenantes implique donc :
➢ d’identifier et de caractériser les principales parties prenantes ;
➢ de dégager leurs intérêts respectifs afin de mieux comprendre leurs objectifs et leurs actions ;
➢ derepérer les interactions entre les parties prenantes pour déceler les terrains d’entente, les contradictions ou les compromis possibles entre les parties prenantes ;
➢ d’évaluer le pouvoir des parties prenantes et leur capacité à influencer la décision.

II. Les actions en contre-pouvoir des parties prenantes

A. LE POUVOIR ET LES SOURCES DU POUVOIR DANS L’ENTREPRISE

Pour Cyert etMarch, l’entreprise est une coalition d’individus aux aspirations disparates.
Bien qu’ayant tous un intérêt dans l’entreprise, les individus ont des attentes différentes et contradictoires.
Les décisions ne sont donc pas des choix optimaux mais sont le produit de négociations et de compromis entre des coalitions d’intérêts divergents ou contradictoires.
Dans l’entreprise, les individus et...
tracking img