Les partis politiques ; une entreprise de conquête du pouvoir ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1772 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Partis politiques : une entreprise à la conquête du pouvoir ?

Les partis politiques constituent l’un des domaines les plus explorés et, par conséquent, les mieux connus de la science politique. L’analyse de ces organisations suppose d’abord une définition rigoureuse de la notion de parti afin de mettre en lumière la spécificité de ceux-ci.
Les partis excluent les cliques, clubs etcomités de notables qui peuvent néanmoins être considérés comme les ancêtres des partis politiques modernes. En Angleterre, par exemple, les premières formes partisanes sont apparues dès le début du XVIIe siècle. En France, le développement de groupuscules politiques, embryons de partis, est nettement inférieur à la Révolution de 1789.
J. La Palombara et M. Weiner proposent quatre critères pourdéfinir les partis ; durabilité, unité sur tout le territoire, volonté d’accéder au pouvoir et recherche de soutiens populaires. A travers ces quatre critères, un parti est alors défini comme une organisation durable, implantée sur tout le territoire, et dont le but est l’accès au pouvoir via l’obtention d’un soutien populaire. En 1951, M. Duverger a construit une typologie classique des partis àtravers laquelle il distingue les partis de cadres (composés de notables, peu centralisés et hiérarchisés) des partis de masses (beaucoup de militants, hiérarchisés).
Le parti politique n’a-t-il alors pour seul objectif que la conquête du pouvoir ?
Dans un premier temps, nous verrons que la conquête du pouvoir est le principal objectif des partis politiques puis, dans un second temps, que les partispolitiques ont aussi une dimension sociale dont le but est l’éducation et l’information politique.

I. La fonction de direction assurée par les Partis politiques

L'article 4 de la Constitution de la cinquième République française traite du rôle des partis et groupements politiques, il prévoit que « Les partis et groupements politiques concourent à l'expression du suffrage ». Les partisont alors une fonction dite de direction ; l’objectif en est la conquête et l’exercice du pouvoir afin de mettre en œuvre la politique annoncée.

A. Leadership et division du travail politique dans les organisations partisanes

Les distinctions sociales qui existent entre gouvernants et gouvernés se retrouvent dans les partis politiques, les dirigeants étant d’un niveau social bien plusélevé que celui des adhérents. Parmi les dirigeants, Weber distingue le chef charismatique, qui incarne la cause et fait l’objet d’une dévotion quasi religieuse, de l’entrepreneur politique qui défend des intérêts en mobilisant les ressources de l’organisation. R. Michels montre, lui, que les partis passent d’une organisation démocratique à une organisation oligarchique dominée par un chef.L’organisation suppose la mise en place d’élus et de permanents qui bénéficient de la « compétence politique » : c’est la fameuse « loi d’airain de l’oligarchie », contrebalancée par l’autorité du chef, dont la légitimité repose sur l’onction du suffrage universel. Cette oligarchie constitue une classe dirigeante. Cette classe dirigeante peut être contestée puisque dans les partis de militants les leaderspeuvent être distinct des dirigeants ; de même, dans les partis d’électeurs le leadership est personnalisé, il se recoupe avec la fonction de dirigeant, et fragile car tributaire du suffrage universel ; enfin, dans les partis de notables il n’existe pas de personnalisation car les leaders y sont en trop grand nombre.
Ces analyses ont été prolongées dans trois directions. D’une part, les leaderscontrôlent les ressources du parti, qui sont collectives (le label, la marque, parler au nom de l’organisation), ou individuelles (distribuer des postes pour fidéliser des militants). Aucun leader aujourd’hui n’existe sans ressources : financer une campagne électorale et être soutenu politiquement par les militants qui font de l’élection du leader une cause collective suppose un parti. Les...
tracking img