Les pas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (287 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Extrait étudié : Les pas Tes pas, enfants de mon silence, Saintement, lentement placés, Vers le lit de ma vigilance Procèdent muets et glacés. Personne pure, ombre divine,Qu'ils sont doux, tes pas retenus ! Dieux !... tous les dons que je devine Viennent à moi sur ces pieds nus ! Si, de tes lèvres avancées, Tu prépares pour l'apaiser, A l'habitant demes pensées La nourriture d'un baiser, Ne hâte pas cet acte tendre, Douceur d'être et de n'être pas, Car j'ai vécu de vous attendre, Et mon coeur n'était que vos pas. PaulValéry - Extrait de Poésies - Charmes - éd. Poésie/Gallimard
Extrait du commentaires :
En rhétorique, un métasémèmes est une figure affectant le sens des mots : il s’agit doncd’un terme assez proche du trope (figures repérables et isolables dans un fragment d’énoncé, qui peut se limiter à un terme ; il s’agit de figures essentiellementmicro-structurales).
On doit cette terminologie au Groupe µ, qui poursuit depuis 1967 des travaux interdisciplinaires en rhétorique, en poétique, en sémiotique et en théorie de lacommunication linguistique ou visuelle. Les métasémèmes figurent à côté des métaplasmes (figures morphologiques), des métalogismes (figures logiques et figures de la référence) et desmétataxes (figures de syntaxe).

Les principaux métasémèmes sont donc la comparaison, la métaphore, la synecdoque et la métonymie.

Ce poème de Valéry prend place dans lerecueil Charmes qui se voulait une tragédie de l'esprit ou chaque poème pourrait constituer une étape dans l'aventure de la connaissance. Charme vient du latin carmen qui signifieparole magique enchantement. La dimension intellectuelle de la poésie n'empêche pas chez Valéry son extrême sensualité ni sa dimension suggestive mystérieuse et magique.
tracking img