Les patrouilles des gardes bourgeoises a bruxelles entre le xviii et xixe sicèle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2249 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La mobilité au tournant des XVIIIe et XIXème siècles.
Le cas de Bruxelles

La Garde Bourgeoise et ses patrouilles au XVIIIe et XIXeme siècles.

Dans le cadre de l’étude du sujet du séminaire, à savoir la mobilité à Bruxelles au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, nous avons décidé de nous intéresser à des acteurs de la mobilité, et plus particulièrement à des pouvoirs publics, la GardeBourgeoise de Bruxelles.
En quoi l’étude de celle-ci est intéressante au sein du séminaire? La Garde Bourgeoise entreprenait des patrouilles nocturnes à travers la ville afin d’y faire régner l’ordre. Elle en assurait la sécurité. De plus, durant la journée, elle devait contrôler les portes de la ville ainsi que les remparts afin de prévenir le Magistratau moindre danger. Elle faisait donc appliquer des réglements de circulation et assurait la sécurité des passagers et de leurs biens.
Dans un premier temps, nous allons expliquer ce qu’est la Garde Bourgeoise bruxelloise. Ensuite, pour mieux la comprendre, nous allons décrire son organisation et son utilité. Puis nous tâcherons d’éclaircir l’organisation de la ville de Bruxelles en elle-même,en ce qui concerne ses subdivisions en quartiers et en sections. Finalement, verrons en quoi l’étude de ce cas permet de mieux cerner la question de la mobilité au tournant des XVIIIe et XIXe siècles à Bruxelles.

Constituée d’habitants de la ville, issus de la bourgeoisie, la Garde Bourgeoise bruxelloise était principalement chargée de veiller à sa sécurité, tant interne qu’externe. Ainsi, ellese plaçait quotidiennement aux portes et remparts de la Ville afin d’en assurer la garde, mais elle se chargeait également de l’ordre à l’intérieur de la cité en cas d’incendie ou d’agitation. De plus, le Magistrat de la ville demandait bien souvent d’effectuer des patrouille, surtout en périodes de troubles.
L’organisation de la Garde bourgeoise a énormément évolué au fil du temps. La forme laplus archaïque connue à ce jour remonte à 1421. Elle émanerait d’un réglement dans lequel on constate qu’à l’origine, les effectifs de la Garde Bourgeoise étaient regroupés en fonction de leur métiers respectifs et que chaque groupe, ou “nation”, se voyait attribuer une portion du rempart de la ville.
C’est pendant les années d’insurrection contre Philippe II d’Espagne et son gouverneurgénéral, de 1576 et 1585, que la Garde bourgeoise connait sa période faste et héroïque. En effet, pendant cette période dite révolutionaire, elle joua un rôle important dans la sécurité de la ville en maintenant une garde permanente des remparts et des portes alors que toute la ville était sous les armes, redoutant une attaque de l’armée royale. Les hommes qui constituaient la Garde Bourgeoise étaientassignés aux différentes sections géographiques de la ville en fonction de l’ endroit où ils habitaient. Il y avait 40 sections à la fin du XVIe siècle, mais ce nombre n’a pas toujours été le même.
En effet, en ce qui concerne la division de Bruxelles en quartiers et sections, il y eut de nombreuses modifications suivant les époques.
La première source qui évoque ces divisions remontent au 10janvier 1451. Elle s’intitule “D’ordinancie van de wyckmeesters” et on remarque que la ville était alors divisée en 21 sections. Ensuite, une source datée du 2 août 1542 nous indique que la ville était divisée en 3 quartiers et 41 sections. Plus tard, dans l’ouvrage:” De chronycke van Hollandt, Zeelandt ende Vrislandt beginnende van de scheppinghe des werelts tot den jaere 1557”, nous nous rendonscompte que la ville est divisée en 3 quartiers et 39 sections. Encore plus tard, en 1643, une ordonnance imprimée du 10 octobre de cette année qui concerne la Garde Bourgeoise indique très clairement la division de la ville en 40 sections. Finalement, la division de la cité de Bruxelles en 40 sections cessa le 17 frimaire an IV (8 décembre 1795), et de nouvelles divisions virent le jour...
La...
tracking img