Les pauvres au xviii

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (905 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION : LES PAUVRES ET L’ASSISTANCE AU XVIIIème SIECLE.

Axes de lecture du sujet :
* Qu’est ce qu’être pauvre ?
* Qu’est ce que l’assistance ?
* Les femmes sont-elles pluspauvres que les hommes ? Plus de mendiants femmes qu’hommes ?
* Existe-il un seuil de pauvreté ? A partir de quand est-on considéré comme « pauvre » par la société ?
* Les hôpitaux ?
* Lacharité ?
* Y’a-t-il différentes sortes de pauvreté ? Des « paliers » de pauvreté ?
* Y a-t-il eu des lois, des réformes, concernant les pauvres et/ou l’assistance en France au XVIIIème ? Si oui,quel roi, et quand ? Que disent-elles ?

Idées diverses :
* Au XVIIème siècle, être pauvre était souvent associé à l’oisiveté de la personne, a son manque de foi. Si on était pauvre, c’était caron manquait de foi. A cette époque, pour « remédier » a ce problème, on pratiquait une politique d’enfermement massive dans les hôpitaux généraux, ou les hôtels-Dieu. Mais, a partir du XVIIIèmesiècle, de nouveaux facteurs entrèrent en compte dans la définition de « pauvreté » ; désormais, on prend en compte l’économie et la société. La solution à ce paupérisme n’est plus l’enfermement, mais onpréfère donner du travail à ces pauvres gens. D’ailleurs, Montesquieu dit, dans l’Esprit des Lois qu’ «un homme n’est pas pauvre parce qu’il n’a rien, mais parce qu’il ne travaille pas ».
* LeXVIIIème est aussi le siècle de la réforme de l’assistance. En effet, au XVIIème siècle, les lieux d’assistance (donc les hôpitaux) étaient pris en charge par des ecclésiastiques (les hôpitaux généraux ontétés crées par la Compagnie du Saint-Sacrement), mais au XVIIIème, c’est l’Etat qui reprend le contrôle. Cette réforme de l’assistance est aussi aidée par le courant des Lumières, qui développe laphilanthropie, l’amour des hommes, et encourage les œuvres de bienfaisance en remplacement des œuvres de charité. Cependant, il faut faire attention : même si la bienfaisance a pour but d’apporter le...
tracking img