Les politiques sociales en france 1870-1945

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3556 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les politiques sociales en France 1870-1944

Définitions :
Le mot « social » a une acceptation large qui a évolué dans le temps
Avant 1830 : tout ce qui touche à la vie en société
Après 1830 : tout ce qui est relatif entre les classes de la société, les conditions de travail, l’amélioration du statut de travailleur
Les « politiques sociales » ne désignent pas un ensemble clairementdélimité. Il n’existe pas de code des politiques sociales.

Définition de J. Fournier et N. Questiaux : les questions sociales ne se limitent pas aux problèmes du travail et de la Sécurité sociale. Elles englobent la plupart des conditions d’existence des individus, car il n’est presque aucun de ces aspects qui ne soit affecté par l’évolution économique et qui ne doive faire l’objet d’uneintervention collective. Ce sont les fonctions collectives de la consommation et des modes de vie.

Définition de M-Th Join-Lambert :
Politiques sociales : invention nécessaire pour rendre gouvernable une société ayant opté pour un régime démocratique, dans le cadre d’un système économique libéral ; ensemble d’actions mises en œuvre progressivement par les pouvoirs publics pour parvenir à transformerles conditions de vie d’abord des ouvriers puis des salariés et éviter les explosions sociales, la désagrégation des liens sociaux.

Ceci correspond dans leur ordre d’apparition,
• aux politiques du travail (conditions de travail et relations collectives entre employeurs et salariés),
• à la protection sociale (aide sociale, politique d’assurances puis de sécurité sociale, vieillesse, santé,famille, indemnisation du chômage),
• aux politiques de la formation professionnelle et de l’emploi,
• ainsi qu’aux différentes politiques dites transversales plus récentes : revenu minimum et politiques locales d’insertion qui lui sont liées, intégration des immigrés, politique de la ville.
Les principes fondateurs des interventions publiques dans le domaine social (travail, emploi, formationprofessionnelle, protection sociale) se sont dégagés en France au terme d’une histoire violente et tourmentée. La manière particulière dont s’est posée la « question sociale » dans la France du XIX e siècle explique le développement relativement tardif de ces interventions par rapport à d’autres pays comme l’Allemagne ou la Grande-Bretagne. A la fin du XIXe, la question sociale, qui n’avait pasfondamentalement changé depuis le choc démographique du milieu du XIVe siècle, se pose en des termes cruciaux et inédits. Les constructions sociales héritées de l’Ancien Régime (vagabondage, mendicité, enfermement, chasse aux oisifs, etc.) et les innovations révolutionnaires reculent, en effet, devant la question du travail industriel qui tend à devenir lancinante.
Le tournant du XIX- XXèmesiècles donne naissance aux principes fondateurs de nos politiques sociales françaises et il s’agira donc ici de comprendre le rôle évolutif de l’Etat dans l’émergence d’une sécurisation du peuple français.

Progressivement l’état constate par la force des choses qu’il ne peut pas tout laisser faire et qu’il y a des catégories de la population qui sont fragiles et en danger. Parce qu’il est lereprésentant du collectif, c’est de son ressort de mettre en œuvre une sécurisation. Cela intervient à partir de 1880-90 et accélère entre la première et la seconde guerre mondiale. De 1880 à 1945, on voit le développement d’un acteur étatique, social, jusqu’à 1945 où l’état providence émerge. Avant 1880 il n’y a pas de législation et ce qui existe relève d’initiatives individuelles.

I) Lesinterventions protectrices de l’Etat : la lutte contre le paupérisme

En 1970, fermement attachés au principe au principe de non-intervention de l’État dans la vie économique et surtout dans la relation de travail, les libéraux français estimaient, à cet égard, que l’État n’avait pas le droit d’outrepasser ses fonctions régaliennes ; il devait assurer l’ordre public et garantir les libertés...
tracking img