Les pouvoirs de la parole dans l'odyssée

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chant XIII
30) « Donnons lui donc encore un grand trépied et un chaudron chacun »
31) « Sa course était égale et sûre ; et l’épervier lui-même n’aurait pas pu lutter, le plusrzpidedes oiseaux. Cinglant ainsi, il divisait les vagues de la mer, emportant ce héros sage comme les dieux qui avait tant souffert d’angoisses dans son cœur dans la bataille humaine etdans la douloureuse houle : il dormait immobile, toutes souffrances oubliées. »
32) « Ce merveilleux navire phéacien qui rentre de convoi dans la brumeuse mer, je le ferai sombrer, pourqu’il ne convoie plus personne, et je recouvrirai d’une montagne leur cité ! »
33) « Cessons de convoyer les mortels qui arrivent en notre ville, et sacrifions à Poséidon douzetaureaux de choix, afin qu’il est pitié et qu’il ne recouvre pas notre cité d’une montagne. »
34) « car la fille de Zeus l’avait enveloppé d’un brouillard pour qu’il demeurât invisible »35) « Athéna s’approcha sous les traits d’un jeune pâtre de troupeau. »
36) « j’ai fui, pour avoir tué le fils d’Idoménée, Orsiloque au pied vif qui, dans la vaste Crète, de tous lesmange-pain était le meilleur à la course »
37) « dans le fond de l’antre merveilleux, dépêchons-nous de déposer ces biens, pour que tu les retrouves saufs . »
38) « cherchecomment t’attaquer aux indignes prétendants qui font la loi depuis trois ans dans ton palais, courtisant ton épouse et la comblant de leur cadeaux. »
39) « je te rendrai méconnaissable àtous les yeux : je flétrirai ta belle peau sur ton corps souple, ferai tomber tes cheveux blonds et te revêtirai de haillons qui rendront ta vue odieuse à tous ; j’éraillerai tes yeux sibeaux jusqu’à présent pour que tu sois hideux à tous les prétendants, à ta femme et au fils que tu as laissé au palais. »
40) « Tu te rendras chez le porcher qui veille sur tes porcs »
tracking img