Les pratiques et les valeurs de la iiie république

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (853 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les pratiques et les valeurs de la IIIe République
Après des débuts difficiles, le régime républicain s'enracine. Bien qu'il connaisse des crises et des tensions, il marque durablement la sociétéfrançaise. Quelles sont les pratiques et les valeurs de la IIIe République ?
1. La mise en place d'une démocratie libérale
• Depuis la crise de 1877, les présidents de la République n'osent plusdissoudre la Chambre des députés. Un régime d'assemblée se met en place. Le président de la République se borne alors à nommer le président du Conseil. Ce dernier forme le gouvernement et doit être investipar les Chambres. Les débats politiques se développent dans la presse qui a retrouvé une large liberté.
• Les républicains, qui gouvernent dans les premières années de la IIIe République, cherchentà réformer la France. Ils s'appuient sur une partie de la paysannerie française soucieuse d'échapper au pouvoir des notables, ainsi que sur les classes moyennes dont ils favorisent le développement.Pour affaiblir les forces réactionnaires et conservatrices, des républicains comme Léon Gambetta mènent une politique anticléricale visant à contrecarrer l'influence de l'Église.
• Mais la meilleurefaçon d'enraciner la République consiste à développer l'éducation, afin que chaque citoyen puisse exercer son droit de vote plus librement. À partir de 1881, sous l'impulsion de Jules Ferry, l'écoleprimaire devient obligatoire et gratuite pour les garçons et les filles de 6 à 13 ans. Les instituteurs diffusent une morale civique, les valeurs de la République issues de la Révolution de 1789. Ilsachèvent l'unification culturelle du pays. L'école publique est laïque. Les symboles religieux y sont interdits, les membres du clergé ne peuvent y enseigner. Des écoles privées subsistent.
2. Les crisesde la République
• Le régime d'assemblée provoque une certaine instabilité ministérielle. En effet, le pouvoir des gouvernements dépend des chambres : les renversements sont fréquents. L'image...
tracking img