Les principaux themes du livre oeipe le roi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1897 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES PRINCIPAUX THEMES
LA FATALITE ET LE LIBRE ARBITRE
La grande question que pose la pièce de Sophocle est : est-ce que l'homme est maître de son destin ? et par conséquent, l'homme est-il responsable ? A en croire l'oracle de Delphes, le destin d'Oedipe était tracé avant même sa naissance et il s'est réalisé puisque de fait il a tué son père et épousé sa mère. Dés lors Oedipe n'est pasun homme libre et aucun de ses actes ne relève de sa propre volonté. Cette prédestination reconnaît la toute puissance des dieux qui font accomplir à l'homme ce qu'il ont décidé pour lui. Le hasard n'existe donc pas. C'est accorder un rôle minime à l'homme qui n'est en somme qu' une marionnette articulée qui vit dans l'illusion de sa liberté. Pour autant on ne peut pas vraiment affirmer qu'Oedipene soit pas libre. C'est délibérément qu'il veut percer le secret de sa naissance , question qui a priori n'a pas de rapport direct avec l'objet de l'enquête initiale : il s'agissait juste de savoir qui était le meurtrier de Laïos pour que cesse l'épidémie de peste à Thèbes. Oedipe va au delà du problème qui le préoccupait. De plus, c'est librement qu'il avait décidé de ne pas retourner à Corinthepour tourner le dos à son destin et s'il n'avait pas cru en la fatalité il serait retourné vivre tranquillement chez ceux qu'il croyait être ses parents. Enfin, sa mutilation est un geste d'homme libre : " Ce fut Apollon, amis, Apollon / qui lança les maux que voici, les maux / sur moi que voici,sur moi, ces horreurs / Mais la propre main et la seule / qui m'a frappé,c'est bien la mienne ! "D'aucuns pourront conclure à une dernière marque de l'hybris d'Oedipe qui veut défier les dieux en s'infligeant lui-même sa propre punition, les privant de ce pouvoir, d'autres verront dans ce dénouement une conclusion optimiste qui atteste que l'homme n'est pas un pantin mais un être qui peut choisir d'être libre. La question reste ouverte...
Le problème de la culpabilité et de l'innocence a étélargement évoqué au cours des chapitres précedents : voyez ce qui en est dit dans l'étude du personnage d'Oedipe, dans une histoire de famille. Ce sont les dieux qui ont voulu cette situation : " C'est Apollon, oui, Apollon, mes amis qui m'a infligé ces maux". ainsi Oedipe est-il définitivement déculpabilisé. ( c'est ce que démontre Sophocle dans *Oedipe à Colone*)
Les métaphores de la lumière etde la cécité sont récurrentes dans toute la pièce et sont à l'origine de paradoxes : Tirésias est aveugle mais il connaît le passé et l'avenir ; Oedipe est clairvoyant quand il déchiffre l'énigme du sphinx, mais il est aveugle pour lire les signes de son propre destin. Il est aveuglé par son hyhris et croit savoir. C'est lorsqu'il est aveugle qu'il voit enfin la vérité. Il se débat aveuglémentdans le mystère de ses origines. Si Oedipe préfère la cécité au suicide c'est parce qu'il veut assumer sa responsabilité. Il se punit lui-même en se condamnant à vivre dans les ténèbres. Par ailleurs, maintenant que lumière est faite, il se considère indigne de continuer à regarder les autres. Vivre dans la honte et le remords est plus dur que de mourir : " De quels yeux, dis-moi, aurais-je regardémon père, en arrivant chez les morts, et aussi ma pauvre mère, après les crimes que j'ai commis envers eux, et pour lesquels ce serait trop peu que de m'étrangler." Pas plus qu'il ne supporte de voir il ne veut pas être vu. Des ténèbres à la lumière et de la lumière aux ténèbres, tel est le chiasme métaphorique qui résume la pièce de Sophocle.
Le tragique d'Oedipe et de sa situation estexpliqué dans la partiedu cours qui traite des personnages.
L'ironie tragique est récurrente tout au long de la pièce et plus qu'un moyen, elle offre est une véritable vision de l'homme et du monde. L'homme est une énigme en soi et tout le tragique réside dans la résolution de cette énigme car l'homme s'avère incapable de déchiffrer les signes du destin.
Dans cette pièce, les coups de théâtre (...
tracking img