Les quick wins

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2417 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Miser sur le "Quick Win" ?
|Après la cours aux projets pharaoniques, les entreprises reviennent à plus de pragmatisme et semblent apprécier davantage les projets courts aux |
|gains avérés. Cette article vous explique en quoi consiste le concept de "Quick Win" et comment mettre en oeuvre avec succès cette autre démarche |
|d'appréhension et de résolution des problèmes.|
|En quoi consiste cette théorie du « Quick win » et comment se traduit-elle concrètement ? |
| Dans l’approche des entreprises on recherche en permanence des sources de progrès. Ceci débouche sur des projets, des investissements avec des |
|gains à attendre enretour. Les choix se portent principalement sur les projets rapportant gros et dont les retours sur investissements sont |
|rapides. |
|[pic] |Dans toutes les grandes entreprises, les services de contrôle de gestion « filtrent » lesprojets par rapport à|
|"La priorité est donnée à des |ces critères. De ce filtrage ne ressortent que des gros projets avec des investissements conséquents. |
|projets courts" |Il existe une autre façon de voir qui priorise les projets non pas en termes de pay-back mais de  temps de mise|
| |en œuvre. Ainsi, on donnera la priorité à un projetcourt (quelques  mois )  plutôt qu’ à un projet qui durera |
| |plusieurs années. Le gain, aussi minime soit-il,  se retrouve immédiatement dans le compte d’exploitation. D’où|
| |le nom de Quick Win. |
| |Si vousme permettez cette comparaison, on constate que les joueurs de loterie préfèrent le« Rapido »-avec un |
| |tirage toutes les cinq minutes et des gains minimes-au « Loto » dont le tirage est moins fréquent même si les |
| |gains sont bien plus importants (la probabilité de gagner en % étant semblable).|
|Concrètement, cela peut toucher tous les services (administratifs, production, logistique…) et déboucher sur des projets divers : réimplantation|
|d’atelier de magasin, petits investissements matériels.Lors d’une de nos interventions et suite à une mesure de rendement sur une machine, le |
|poste bourrage représentait 7% du temps de production ! Un groupe de travail s’est mis à planchersur ce sujet et nos observation nous ont |
|conduit à mettre  en place quinze jours après une solution  pour un coût de… 120 euros !  Cette recherche de gains rapides peut également |
|conduire à des développements informatiques en RAD (  Rapid Application Développement ) : on reviendra sur ce sujet. |
|Cette façon de procéder est-elle nouvelle  ?|
| Pas exactement, car cela tient du  réflexe instinctif chez un chef de petite entreprise. Ceux-ci sont |[pic] |
|très proches du terrain et donc constatent plus facilement les disfonctionnements auxquels ils peuvent |"On recherche des solutions de |
|apporter dessolutions surtout si celles-ci ne leur coûtent pas cher. Plus l’entreprise est grande et plus|terrain." |
|la remontée – et donc l’identification- de ces dysfonctionnements est difficile. On peut comprendre que | |
|l’on n’ose pas approcher un responsable de grande entreprise pour un petit problème (J’ai entendu lors |...
tracking img