Les raisons de douter dans les méditations methaphysique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1666 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
les raisons de douter 

-Arguments des sens trompeurs, pk est il le premier. Ce n'est pas parcequ'on le trouve dans la Première méditation que les sens sont trompeur or ce n'est pas le cas (la lune est plus grande quand elle est a l'horizon), pour Descartes les sens ne nous renseignent pas sur les sens extérieurs , c'est une fonction pratique et vitale (p209).
Les sens sont très fiables etnous trompeurs (contre exemple de la maladie ou on a tous le temps soif). Il n'y donc pas chez Descartes un mépris du corps et des sensations (Platon) dans la genèse, Descartes veut détacher l'esprit des sens, il ne veut pas exclure les sens et la sensation. Ce qui est condamner c'est le mauvais usage des sens et de la sensation.

- 1ère Méditation: 
Argument du rêve, un rappel des illusions durêve (état de veille), pour Descartes il n'y a pas d'indice concluant permettant de distinguer le reve du sommeil, donc il se peut que l'on soit endormit quand on pense que l'on est éveillé (p59-61) . 
Cet argument du rêve survient dans le texte suite a une objection qui viens limiter l'objection du premier argument (sens trompeur), cette distinction reposer sur la distinction au sein desperceptions sensibles entre les choses peut sensibles et éloigne les perceptions les plus manifestes, plus claires (fait d'être assis pres du feu p59-60). 
L'objection faite a Descartes dit que l'on peut douter de ce qui est éloigné est peut possible mais que l'on peut également douter de la 2eme catégorie ( quelle fait d'un fou ou d'être un fou) les sens trompeurs sont limités dans le doute tout comme la2eme catégorie, car en philosophie on ne peut et ne doit pas se régler sur la conduite du fou, de rejeter le doute des choses sensibles et manifeste, le 1er argument n'est utilisable que sur les choses peut sensibles et éloignés.
L'argument du rêve permet d'etendre le doute a la 2eme catégorie des choses sensibles proches ou éloigner ( peut sensibles ou manifeste ) et il permet d'etendre le douteau choses sensibles (ensemble) sans se régler sur la conduite du fou, l'argument du rêve se veut rationnel (il est fondé et fonde en raison) il est arrive a Descartes de se croire éveillé alors qu'il était endormit. Il n' y a pas d'argument rationnel permettant de distinguer le rêve du sommeil. L'illusion du rêve est naturel tout comme l'illusion perceptive. Cette confusion entre rêve et sommeilest un élément commun de la philosophie et de la littérature (Theete de Platon 158b-d , Montaigne Essais livre 2 ch 12).

Remarque: 
L'argument du rêve porte (p61) sur des états de choses particuliers ou sur des particularités, cad que:              - soit ce que je me représente ne correspond pas a la réalité extérieure (l'illusion est l'adéquation la correspondance de ma représentation a lachose que je représente) 
                                                                - soit ce que je représente n'a aucun équivalent dans le Monde extérieur autrement dit que rien dans la réalité extérieur ne correspond a la représentation. 
Ce n'est qu'avec l'argument du Dieu trompeur qu'apparait cette 2eme possibilité (p63-65). 
L'argument du reve a une porté plus limite que l'argumentdu Dieu trompeur, il permet seulement de poser la 2eme possibilité (nous n'avons pas de telle main, de telle  corps / ni main, ni corps) remise en question des choses particulières. Or c'est sur ce point que porte l'objection contre l'argument du rêve (p61-63), objection qui vise a voir l'aspect limité du doute auquel on est parvenu avec l'argument du rêve (il ne nous permet pas de douter de tout). 
L'illusion du rêve ne peut porter que sur les choses particulières et non sur les choses les plus universelles, les plus simple dont les représentations se composent (objection qu'il se fait a lui même). L'illusion du rêve ne peut atteindre ce qui nécessairement et invariablement ce qui peut être présent a l'esprit, c'est la matière première de la pensée, de l'esprit. 
Tout songe est...
tracking img