Les regions polaires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6595 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Les régions polaires, zone du globe pratiquement hors du monde. On y a plus aucun repère, ni dans le temps, ni dans l’espace. La vie dans ces régions n’est pas seulement synonyme de contraintes, elle est aussi source de libertés pour certaines espèces. L’adaptation et la survie de certaines espèces dans de telles conditions sont rendues possible par le respect de la chaînealimentaire ; selon le modèle suivant : les végétaux nourrissent les animaux, qui permettent la survie des Esquimau, population permanente dans le cas du pôle Nord.

SCHEMA

Les conditions extrêmes sont un des avantages pour la survie de certaines espèces, certains se refugient là-bas car il y a moins d’espèces dangereuses pour les chasser. Les Hommes qui vivent dans ces pôles sont contraint desurvivre, là où le climat est glacial, les végétaux peu denses, et la nourriture limitée. Cependant il y a quelques libertés pour les Hommes vivant dans les régions polaires ; ils ne peuvent tomber malade car ce climat empêche les bactéries de se développer donc ils ne peuvent avoir de maladies mortelles.
Les conditions extrêmes aux pôles et les avantages qu’ils présentent nous mène auquestionnement suivant: les pôles, un refuge inhabitable?

Tout d’abord, nous analyserons les spécificités des régions polaires : le pôle nord et le pôle sud. Ensuite, nous étudierons les adaptations et inadaptations des végétaux, des animaux et des Hommes. Puis, nous montrerons leurs survies dans ces régions polaires et, enfin, nous allons voir comment la réalité nourrit la fiction.

Qu’est-ce queles régions polaires ?
A. Le pôle Nord

Le pôle nord est un point géographique formant l‘extrémité nord de la Terre. Il est en permanence couvert par la banquise, il n'y pas de terre. La région l'entourant, appelée Arctique, est délimitée par sa température. Sa frontière est difficile à situer, le plus généralement, on considère qu’elle se trouve là où la température atteint 10°C en juillet,mois considéré comme le plus chaud de l'année. Cela correspond à peu près à la frontière entre le Taïga (la forêt Boréale), à l’extérieur et la toundra (forêt de mousses, lichens), à l‘intérieur. Il s’agit de la ligne de Köppen.

Carte toundra/taiga


Taïga - Toundra

Sa surface est environ de 15 millions de km² en hiver et 8millions en été. Les précipitations y sont très faibles : inférieures à 250 mm par an, elles se présentent le plus souvent sous la forme de flocons de neige.

L’Arctique est une région qui englobe l’océan Arctique, le Groenland, le nord du Canada et de l’Alaska, la péninsule scandinave, le Spitzberg, l’Island , l’extrême nord de la Russie, de la Sibérie et de la Norvège.

Carte région arctiqueIl y fait extrêmement froid, les températures peuvent atteindre jusqu’à -65°C. Ces températures extrêmes sont expliquées par les rayons du soleil qui atteignent les régions polaires Nord et Sud sous un angle très réduit, celles-ci n'absorbent alors qu'un minimum de chaleur.

L’inclinaison de la terre est la cause de l’inégale répartition temporelle des deux saisons principales enAntarctique : l’été, très frais, ne dure que trois mois et l’hiver glacial dure neufs longs mois.

Ce froid intense est à l'origine de la formation d'une croûte de glace, la banquise, qui peut atteindre une épaisseur colossale de plus de 3000m. Cette glace a une forte influence sur la faune et la flore, ainsi que sur de nombreux facteurs biologiques. Ces régions sont effectivement cent fois moinspropices à la vie que les terres de n'importe quelles régions tempérées du globe. Par exemple, On dénombre seulement trois cent cinquante espèces végétales en Arctique, alors que l'Amazonie en possède plus de trente mille.

Il n'y a pas d'heure ni de fuseau horaire au pôle Nord ; mais en pratique le pôle comporte tous les fuseaux en un seul point car toutes les lignes de longitude s'y...
tracking img