Les registres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Registres
LES REGISTRES (ou TONALITES)
Les registres (ou tonalités) sont liés aux effets provoqués par un texte : faire pleurer, faire rire, susciter l’admiration ou la crainte…Ces effets s’appuient sur des caractéristiques que l’on peut repérer dans les textes. Par ailleurs, les registres sont souvent en relation avec un genre : comédie et registre comique, épopée et registre épique, poésielyrique et registre lyrique..
Ces traits sont souvent présents dans d’autres contextes : un poème peut exploiter le registre comique, un roman peut exploiter les procédés propres à l’épopée… Enfin, dans un même texte peuvent se trouver combinés plusieurs registres.
LE REGISTRE COMIQUE : faire rire
GENRE - Très fréquent au théâtre, mais il traverse également tous les genres (fables, romans,poèmes…) et tous les discours (descriptif, argumentatif, narratif, explicatif). Le registre comique sert à faire naître le rire à cause d’une contradiction, d’un écart entre ce qui était attendu et ce qui est réalisé. On parlera plutôt de tonalité humoristique lorsque le texte suscite le sourire plutôt que le rire.
PROCEDES, CARACTERISTIQUES - L’effet comique repose soit sur des situationsparticulières (comique de situation, décalages, incongruités, quiproquos, absurdité), soit sur des caractères (comique lié à l’aspect et au comportement d’un personnage, grossissement, caricature), soit sur les mots (jeux de mots, non-sens). Le comique vient souvent du caractère inattendu d’un événement, ou des paroles prononcées, ou d’un manque de logique
1.La caricature. Elle grossit êtres, objets,situations en révélant leurs aspects comiques. La caricature contribue au comique de caractère du théâtre en soulignant les traits saillants d’un personnage. Pour faire rire, il faut forcer le trait dont on veut se moquer.
2. La parodie. La parodie est une pratique littéraire qui remonte à l’Antiquité : elle consistait à imiter une épopée dans un style familier (la parodie de l’épique est le burlesque eton parle alors d’imitation burlesque). Dans un sens plus large, la parodie consiste à imiter une œuvre, un auteur, un style, un genre ou un topos littéraire en le déformant. L’intention est tantôt comique, tantôt satirique.
3. L’absurde. Il révèle le caractère étrange ou incompréhensible de faits ou de personnages (notamment dans le quotidien). Il joue sur le décalage entre les événements etleur interprétation en défiant la logique. Il caractérise le comique de situation du théâtre du XXème
4. Le comique verbal. Il joue sur les mots, leurs sonorités, leurs ambiguïtés (calembours, déformations de la prononciation, jargons en tous genres, anagrammes, contrepèteries), double sens, mélange de champs lexicaux différents, association inhabituelle de mots…
5. L’humour. Il donne une dimensioncomique à un sujet sérieux en dévoilant ses aspects surprenants.
6. L’ironie. Elle est une forme de dérision qui laisse entendre le contraire de ce qu’elle dit (antiphrase) et fait tenir des propos exagérés, absurdes et ridicules à ceux qu’elle veut dénoncer. Parmi les procédés privilégiés : l’antiphrase, les juxtapositions discordantes, les exagérations inattendues, les atténuations inattendueset déconcertantes.
EFFETS - Susciter le sourire ou le rire du spectateur. «Castigat ridendo mores» c’est-à-dire corriger les mœurs par le rire.
LE REGISTRE TRAGIQUE
THEMES, SITUATIONS - L’amour impossible, la fatalité. Un ou des héros prennent conscience des forces qui pèsent sur eux, forces qui les dépassent et les dominent malgré la résistance que ces héros leur opposent. Les forces peuventêtre politiques, divines, sociales, morales. La conscience tragique est la conscience du condamné qui va au supplice.
GENRE : le théâtre (17ème , 20ème), mais le tragique est présent dans d’autres genres.
PROCEDES - Lexique de la fatalité et du désespoir. L’évocation d’un espace, d’une action et d’un temps limités (par la mort, le plus souvent). Expression d’un enchaînement inéluctable,...
tracking img