Les regrets – j. du bellay ; étude du sonnet n°1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (702 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans le début du recueil (sonnet 1 à 6), Du Bellay tente de définir et de présenter sa poésie de façon traditionnelle (c'est-à-dire de façon modeste, en la dévalorisant un peu…). C’est ce qu’onappelle la figure de modestie. Néanmoins, on sent qu’il y a tout de même l’idée de l’épopée au loin car Du Bellay tente de dire que le sonnet est un grand genre littéraire. A l’époque, le sonnet estconsidéré comme le genre le plus bas de l’échelle, alors que l’épopée est vue comme le genre suprême (il est effectivement beaucoup + difficile d’écrire une épopée car il y a des milliers de vers et ils’agit de l’histoire d’une nation toute entière). Le sonnet est + personnel (surtout le sujet de l’amour). Du Bellay introduit donc (pour l’époque) un nouveau sujet (la France !) dans un « petit » genre.Plan de ce poème : -v.1 à 6 : définition négative (ce que n’est pas son poème) / -v.7-14 : définition positive (à noter qu’il y a + de vers, donc partie + importante aux yeux du poète)

1ère partie:
-caractérisée par l’anaphore (répétition d’une même structure ou d’un même mot en début de vers) + assonance « point »/ « peins »
-alexandrins (douze syllabes) utilisés (à l’époque n’est pasconsidéré comme le « grand » vers, se rapproche de la langue parlée : + le vers est bref et + il y a de rimes, donc moins cela ressemble au parlé)
-Du Bellay veut être simple donc choisit l’alexandrin-il refuse la grandeur, la haute inspiration (ex : « esprit de l’univers »), ce refus est d’ailleurs très affirmé avec l’anaphore et la rime brisée (à l’hémistiche (moitié du vers) : « fouiller », «chercher », « sonder », etc…)
-détermination de refuser les grands sujets : vers haché (« je – ne – veux – point »)
-vers se complètent dans les thèmes (ex : « abîmes » et « ciel »)
-métaphore del’art (ex : « desseignier » = dessiner, « belle architecture » v.4-5)
-refus d’une réalité positive (ex : « riche peinture », « belle », « hauts »)
Conclusion : Il y a un refus très net des types...
tracking img