Les relations chine europe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1932 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMERCE INTERNATIONAL

Intro : Histoire, situation économique et actualité de la Chine. Terminer sur l’ouverture économique du pays pour faire la transition avec la 1ere partie.

1. Les relations Europe/Chine
a. Les exportations de la Chine vers l’Europe

Image de la Chine en Europe (critique sur la qualité des produits, politique…) :

Au niveau des entreprises on pense que lesfirmes chinoises sont incapable d’innover ou d’inventer ils sont jute l’atelier du monde, espionnage d’entreprise chinoise pour produire des produits similaires, la chine a une image négative de ses produits notamment de leurs qualité ainsi que de leurs conditions de production, L’image que l’on aussi en Europe c’est le non respect des droits de l’homme dans ce pays communiste. la cause denombreuses restructuration en Europe. Cependant, les entreprises européennes ont de grandes difficultés à accéder au marché en raison des mesures de discriminations qui s’appliquent aux entreprises étrangères (comme par exemple l’obligation d’effectuer des transferts de technologie avant d’obtenir des contrats publics, ou celle de disposer d’un capital très important pour les banques étrangères) et unmanque de transparence légale (avec des procédures lentes et compliquées pour obtenir les licences commerciales). 

Pourquoi construire des accords commerciaux : http://www.euractiv.com

les entreprises européennes ont de grandes difficultés à accéder au marché en raison des mesures de discriminations qui s’appliquent aux entreprises étrangères (comme par exemple l’obligation d’effectuer destransferts de technologie avant d’obtenir des contrats publics, ou celle de disposer d’un capital très important pour les banques étrangères) et un manque de transparence légale (avec des procédures lentes et compliquées pour obtenir les licences commerciales). 

Selon le Commissaire en charge du commerce, Peter Mandelson, la Chine doit respecter les règles de l’OMC et ouvrir ses marchés auxentreprises européennes si elle souhaite que l’UE cesse de mettre en place des mesures protectionnistes. Elle est devenue le troisième exportateur au monde et le second partenaire commercial de l’UE, juste après les Etats-Unis, avec un volume d’échange de 210 milliards d’Euros. L’UE est tout aussi importante pour la Chine car elle est son premier partenaire commercial et sa première source detransferts technologiques. 

les accords politiques
Lors d’une conférence sur la relation UE-Chine en terme de commerce et d’investissement, qui a eu lieu le 7 juillet 2006, le Commissaire en charge du commerce, Peter Mandelson a déclaré que l’Europe et la Chine pouvaient arriver à « un accord général » s’ils s’entendent pour respecter les intérêts commerciaux de chacun. Selon lui, « les entrepriseseuropéennes rencontrent trop souvent en Chine une muraille plutôt qu’une porte ouverte ». Il a suggéré que si la Chine s’engage à faire « selon les règles en vigueur » alors les européens pourraient retirer leurs accusations de compétition déloyale

la chine et l’OMC http://www.polis.sciencespobordeaux.fr/vol11ns/gaha.pdf

L’ histoire de la candidature de la Chine a l”O.M.C. est celle de 15années
d’avancée vers l’économie de marché et de l’adoption progressive des règles
internationales. La règle du traitement national qui donne aux entreprises étrangères
les mêmes droits et avantages qu’aux entreprises nationales, et la clause de la
nation la plus favorisée qui permet d’étendre à tous les pays le bénéfice des
avantages consentis auparavant à un seul caractérisent cette avancée versle
libéralisme . En vue de son adhésion a l’OMC, la Chine a
substantiellement réduit ses barrières tarifaires et non tarifaires, graduellement
ouvert le secteur des services, aboli la politique de la planification des importations et
exportations, opéré la libéralisation graduelle du régime de change associé à une
politique de dévaluation de la monnaie.

les accords culturels
(l’année...
tracking img