Les ressources patrimoniales : une modalite de valorisation par les milieux innovateurs de ressources specifiques latentes ou existantes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2550 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES RESSOURCES PATRIMONIALES : UNE MODALITE DE VALORISATION PAR LES MILIEUX INNOVATEURS DE RESSOURCES SPECIFIQUES LATENTES OU EXISTANTES
Véronique Peyrache-Gardeau et Bernard Pecqueur

Le chapitre étudié est issu d’un ouvrage collectif de 2004 intitulé Ressources naturelles et culturelles, milieux et développement local. Cet ouvrage regroupe les travaux de différents chercheurs affiliés àl’institut de recherche économique et régional, ce groupement de chercheurs porte le nom de GREMI (Groupe de Recherche Européen sur les Milieux Innovateurs). Le thème général du livre présenté dans le titre, se décline sur plusieurs chapitres avec des explications conceptuelles, des analyses avec des exemples concis. Le fil de la recherche est le suivant : dans un contexte mondialisé, l’innovationpermettrait le maintien d’un développement territorial, à travers la valorisation de ressources patrimoniales naturelles, historique et socioculturelles. L’espace de recherche et d’analyse est sur une échelle régionale, voire des espaces plus localisés. L’hypothèse de départ est précisé dans l’introduction : « l’hypothèse que les ressources patrimoniales et naturelles, historiques et socioculturellespeuvent, aussi bien que le progrès technique, générer de nouvelles formes de développement local à long terme et même de développement durable » (Andrée Matteaccioli, Denis Maillat). Notre compte rendu sur le chapitre « Les ressources patrimoniales : une modalité de valorisation par les milieux innovateurs de ressources spécifiques latentes ou existantes » de Véronique Peyrache-Gadeau et BernardPecqueur, va s’articuler autour de trois points. En premier lieu, il s’agit de constituer une synthèse de l’article, ensuite on pourra analyser la démarche des auteurs, leurs sources et les conclusions qu’ils en tirent, puis replacer le chapitre par rapport aux autres études abordées dans l’ouvrage.

I Synthèse de l’article

Il est nécessaire, pour commencer de dire quelques mots sur lesauteurs de l’article. Véronique Peyrache-Gadeau est enseignante chercheur à l’Université de Savoie, et membre du laboratoire de recherche EDYTEM (Environnements Dynamiques et Territoire de Montagne. Bernard Pecqueur est professeur d’université, directeur adjoint du PACTE (unité mixte de recherche du CNRS et de l’Université de Grenoble) et y dirige également le Département Territoire. Ses thèmes derecherche sont les suivants : Géographie économique et analyse des processus de construction territoriale, développement territorial (et économie du développement en particulier dans les pays du Sud), théorie de la ressource territoriale (géographie culturelle et analyse du patrimoine), aménagement du territoire.

L’introduction contextualise le thème de la recherche : commentaborde-t-on les ressources « potentielles » d’un espace, l’échelle est précisée : celle du local et des systèmes territoriaux. Trois parties sont proposées, la première porte sur la nature des ressources productives qui peuvent être activées dans un processus de développement économique, il s’agit d’une partie explicative mettant en avant les concepts utilisés, la deuxième partie est un essaid’identification des ressources du massif de Belledonne qui est un exemple concret des thèmes abordés dans la première partie. La dernière partie porte sur la possibilité d’articulation du processus d’activation de ces ressources dans un projet de développement, c'est-à-dire quel rapport, quel lien peut il y avoir entre les ressources et un projet de développement.

Dans la première partie, précisent etdéfinissent les notions qu’ils abordent, qu’ils complètent par quelques exemples concrets.
La notion de ressource : la définition retenue dans le texte est que « la question des ressources renvoie à l’articulation entre ces ressources et les systèmes de production, le territoire et le milieu ». Le concept d’innovation, pour les auteurs peut s’appliquer à leur terrain de recherche, c'est-à-dire...
tracking img