Les restau du coeur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1844 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
10
LES RESTOS DU CŒUR

De Yannis IKNI

Contents
I CARTE D’IDENTITE 3
II HISTORIQUE DE LA FONDATION 4
III ORGANISATION 10
ANTENNES 12
IV ACTIONS 13
Source de documentation principale 14
Lexique+index 15

I CARTE D’IDENTITE
Nom: Les restos du cœur
Fondateur: Coluche
Date de fondation: 1985
Mission: Distribuer de la nourriture gratuitement au plus démunis et luttercontre la pauvreté
Domaine d’intervention: France (crée en 1985), Belgique (crée en 1986) et en Allemagne (crée en 1997)
Pays et lieu ou l’association est installée: Les restos du cœur sont installés partout en France. Il est dénombré 117 associations départementales
Siege central: Paris , Ile de France
Nombre de membres: Il y a plus de 55000 bénévoles
Slogan: On compte sur vous.

IIHISTORIQUE DE LA FONDATION

1985 - 1986
Septembre 1985 : Coluche à l’antenne d’Europe 1
« J’ai une petite idée comme ça (…) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts* par jour ».
Les Restos du Cœur sont nés.
Hiver 85/86 : Plus de 5 000 bénévoles distribuent 8,5 millions de repas. Coluche réclame l’ouverture des stocks européens à Strasbourg.Jean-Jacques Goldman crée La Chanson des Restos.
19 juin 1986 : Coluche disparaît.


Coluche crée les restos du cœur et les aide à leur mission

1986 - 1987
Malgré la disparition de Coluche, une deuxième campagne s’organise : en province, des associations départementales se créent portant le nom et logo des Restos du Cœur.

Logo des restos du cœur

Répondant à la demande de Coluche (février1986), l’Europe ouvre enfin ses surplus aux associations fournissant l’aide alimentaire : le PEAD (Programme Européen d’Aide aux plus démunis) est institué par le Conseil Européen.

 1988-1989
Au printemps 88 : Les centres Restos décident de rester ouverts après l’hiver pour apporter une aide et une écoute aux populations les plus fragiles : «l’intercampagne*» est née.
20 octobre 1988 : leParlement français vote à l’unanimité la “Loi Coluche”.
1989 :
Première tournée des Enfoirés, suivi d’un premier disque au profit de l’association.
Les enfoirés font un concert au profit des restos du cœur

 1990-1991
Les Restos créent les Camions du Cœur, les Relais du Cœur, et les Toits du Cœur pour accompagner les bénéficiaires dans leur parcours d’insertion*.Outre la distribution denourriture à des centaines de milliers de personnes, les Restos lancent les Jardins et Ateliers du Cœur : c’est le début de l’engagement des Restos dans l’aide à l’insertion.
 
1992-1994
Les Restos ouvrent pour les familles déshéritées et leurs enfants une maison de vacances tenue par d’anciens bénéficiaires et une première résidence sociale.
Les Enfoirés reprennent leurs concerts et désormais lesdonneront chaque année.
Année après année, des besoins spécifiques apparaissent : ouverture des premiers Restos Bébés du Cœur.
 

1995-1998
Inauguration d’un hébergement d’urgence : la Péniche du Cœur à Paris, un répit pour les SDF*.
Premiers ateliers CLÉ (Communication, Lecture, Écriture) pour lutter contre  l’illettrisme*.
 Péniche du cœur (hébérgement)

 1998-2001
Consultation nationale“Les Restos demain”, organisée dans toute la France. Elle a réuni plus de 13 000 personnes (bénévoles et personnes accueillies) dans des débats animés sur leur avenir commun : il est temps de “distribuer autrement” l’aide alimentaire et d’améliorer l’écoute et le dialogue.

 
2002-2003
Mise en place de 10 antennes nationales.L’association se fixe comme objectif de développer le dispositif «d’aide à la personne » dans tous les centres Restos.
Parution du rapport de la Cour des Comptes dont les conclusions sont très favorables aux Restos du Cœur.
 
 
 2003-2004
Très forte mobilisation des bénévoles pour sauver la Loi Coluche, remise en cause en août 2003 lors de l’examen de la loi sur le mécénat*.
Vote à l’unanimité du Parlement, accordant 75% de crédit d’impôt aux Restos et...
tracking img