Les riches et les pauvres en france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1085 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES RICHES ET LES PAUVRES EN FRANCE
La consommation est une activité économique, sociale et culturelle fondamentale dans notre société. La satisfaction de nos besoins (c'est-à-dire la consommation) dépend de différentes sources de revenus, qui constituent le revenu disponible*. Ces ressources sont inégalement réparties entre les ménages. Ainsi, on observe dans la population différentes classessociales dont les extrêmes sont les riches et les pauvres.
Revenu disponible=revenus de transfert (versés par les administrations publiques, allocations, pensions de retraite…) + revenus primaires (revenus du travail : salaire, primes), revenus du capital (patrimoine) et revenus mixtes des travailleurs indépendants (rémunèrent leur travail plus la propriété de leur entreprise).
DEFINIRLes personnes riches, sont des individus dont les ressources sont très nettement supérieures à leurs dépenses, ainsi elles peuvent se constituer une épargne conséquente, avoir un patrimoine et des actifs financiers très importants et enfin, subvenir à leurs besoins beaucoup plus aisément que les classes moyennes ou les pauvres. Les très riches représentent en France environ 10% de lapopulation, avec des ressources supérieures à 50000 euros par an.
Les personnes pauvres, sont les individus dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté (50 ou 60% du niveau de vie médian soit un revenu disponible de 757 ou 908€) en raison de leur situation économique. Ces individus ont donc un accès réduit à la consommation ou s’endettent pour se maintenir à un certain niveau de vie…………………DECRIRE Le revenu primaire brut des ménages a augmenté de 3% entre 1980 et 2006, passant de 337,9 milliards d’euros à 1328,5 milliards d’euro. La population s’est donc, en théorie, enrichie, cependant l’augmentation des revenus des ménages ne signifie pas la hausse du pourvoir d’achat qui dépend de l’inflation des prix, les conditions de vie de la population ne se sont donc pasforcément améliorées et l’écart entre les riches et les pauvres est toujours identique ou même plus marqué.
De plus, alors qu’entre 1998 et 2005 le revenu moyen par foyer a connu une hausse modeste de 5,9%, soit une croissance annuelle de 0,82 %, et celui des 90% des moins riches (soit 31,5 millions de foyers) une hausse de 4,6%, les 1% des français les plus riches (35000 foyers) ont vu eux leursrevenus augmenter de 19% sur cette même période, et plus l’on monte dans la hiérarchie sociale plus l’augmentation des revenus est grande, ainsi elle était de 42,6% pour les 0,01% des français les plus fortunés (3500 foyers), de plus les très riches ont vu leurs salaires exploser entre + 13,6 et +51%.
On note ici l’inégalité des revenus dans la société, pour pallier ces inégalités les ménagesmodestes et plus pauvres, comme les plus aisés, font des prêts. Si l’on considère que le salaire annuel moyen d’un français est d’environ 20000€, on peut dire que les prêts effectués en 2004 couvrent l’ensemble de la population, avec cependant de plus grandes proportions regroupant la classe moyenne et les riches (classes d’environ 15000€ à plus de 50000€ de revenu par an). Les prêts aux ménages ayantmoins de revenus sont donc plus rares (26,7% contre 73,3%). On constate aussi que le plus grand nombre de ménages endettés se situe dans la tranche des ménages touchant entre 25000 et plus de 50000€ par an, représentant ainsi 61,1% des ménages endettés.
Conditions de vie difficiles (voir p178) dire qu’en 2004 10,6% des ménages sont dans cette situation et parler des difficultés (contraintesbudgétaires, restriction consommation…) et donc recours aux prêts ??
Crédits réduisent les inégalités (c’est sur ??) mais sont dangereux >>surendettement…(voir synthèse…)
EXPLIQUER Les inégalités de salaires ont différentes origines :
-les PCS (Professions et Catégories Socioprofessionnelles), par exemple en France en 2005, les cadres gagnent environ 29% de plus que les employés....
tracking img