Les risques des operations du marché financier et monétaire et l'adaptation des ratios de solvabilite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (823 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le marché financier est un lieu géographique ou non où différents types d’acteurs s’échangent des capitaux au comptant ou à terme.
Ceux sont également les marchés où sont effectuées les transactionssur des actifs financiers et de plus en plus, leurs produits dérivés.
Dans ces marchés financiers est notamment intégré le marché monétaire (2ème plus gros marché en terme de volume) qui est unmarché du court terme (moins de 2 ans au maximum) où les banques, les assureurs, les entreprises et les Etats (via les Banques Centrales et les Trésors Publics) prêtent et empruntent des fonds en fonctionde leurs besoins.
Les principaux supports sont les certificats de dépôts (par les banques), les Bons du Trésor, les billets de trésorerie (par les entreprises), les prêts interbancaires non gagés,les pensions livrées.
Il existe 3 grands risques sur les marchés financiers :
- le risque de contrepartie ou risque de crédit
- le risque de marché
- les risques opérationnels

Le risque decrédit résulte pour un créancier de l’incapacité pour son débiteur à honorer totalement ou partiellement sa dette à échéance. Les créances d’une banque passent dans les actifs financiers de son bilan.

lerisque de marché implique l’incertitude de gains résultant de changements dans des conditions de marché telles que le prix des valeurs , les taux d’intérêt, la volatilité et la liquidité.L’augmentation des opérations de marché et leur complexité croissante ont donné une nouvelle ampleur aux risques opérationnels :
- le risque de traitement des informations ou risque de Back Office.
- Lerisque informatique
- Le risque de Gestion interne

Un risque opérationnel est lié à l’erreur humaine, aux défaillances du système et à l’inéquation des procédures et contrôles.

Pour limiter lesrisques de crédit ou de contrepartie, une règle prudentielle est mise en place. Il s’agit d’un ratio de solvabilité ou ratio d’adéquation des fonds propres appelés ratio cooke.
Il vise à assurer la...