Les rites de passage dans la franc maconnerie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1766 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Les rites de passage dans la franc-maçonnerie

L’ethnologue Arnold Van Gennep a étudié au début du XXe siècle les rites de passage. Il existe selon lui trois temps qui découpent les rites de passages : la séparation, où l’individu est isolé du groupe, la marge, moment où s’effectue l’efficacité du rituel, et l’agrégation qui est le retour au sein du groupe. Il y a trois rites de passages dansla franc-maçonnerie. Le premier est la cérémonie d’initiation : le passage du profane, celui qui n’est pas franc-maçon, au statut d’apprenti, après l’entrée dans la franc-maçonnerie, il existe deux autres cérémonies : celle de réception pour devenir compagnon et ensuite la cérémonie d’élévation pour devenir maître. Nous nous attacherons seulement à présenter les rites et les symboles qui entourentla cérémonie d’initiation, en tentant de montrer en quoi ils s’insèrent dans le modèle de Van Gennep.

La cérémonie d’initiation confère au candidat le degré d’apprenti, premier degré commun à tous les rites et toutes les obédiences.
Le profane, dont la candidature a été remise et acceptée est, avant son initiation, introduit dans le Cabinet de Réflexion. Il doit donc s’isoler des autresmembres du groupe : cet isolement rappelle celui qui précède les cérémonies d’initiation dans les sociétés traditionnelles. Le candidat ainsi isolé au milieu des objets qui lui rappellent la mort, a sous les yeux des maximes de fermeté et d’espoir ; il meurt en quelque sorte à son ancienne vie, et se prépare à une vie nouvelle.
Le Cabinet de Réflexion est un endroit séparé de la loge, et dans lequelle candidat médite. Cette pièce est sombre et décorée de telle manière qu’elle provoque un sentiment de recueillement et de solitude. Des éléments tirés de la tradition alchimique décorent ce cabinet éclairé uniquement par la lumière d’une bougie. Dans cette sorte de réduit peint intérieurement en noir on trouve placés des ossements, un crâne humain, une petite table, un tabouret et une écritoire,sur la table une cruche d’eau et du pain. L’eau et le pain sont là pour rappeler que la nourriture du corps est indispensable, mais qu’elle ne doit pas être le but de la vie ; le pain symbolise la force morale et la nourriture spirituelle. Les ossements, le crâne, la faux etc. ne sont pas là pour effrayer le profane, mais pour lui enseigner à dépouiller « le vieil homme » pour se préparer à unenouvelle naissance.
Sur le mur figurent des sentences telles que « si la curiosité t’a conduit ici, va t’en » ou « si ton âme a senti l’effroi, ne va pas plus loin ». Ce moment dans le Cabinet de Réflexion est aussi appelé l’épreuve de la terre. Le profane doit répondre par écrit aux questions qui lui sont posées et doit rédiger son « testament ». Il doit y écrire ses intentions philosophiques etdoit copier par ailleurs la formule de son serment, lequel sera par la suite brûlé. Tout ceci représente la mort du profane pour entrer dans la nouvelle vie.

Le deuxième rite chez Van Gennep est le rite de marge. L’individu est mis à l’écart en des lieux où l’on se perd, tels des forêts, des marécages, des déserts, où le novice passe par de nombreuses épreuves.
Pour être initié dans lafranc-maçonnerie, le candidat doit arranger ses vêtements d’une manière spécifique. Un membre de la loge vient le chercher dans le Cabinet de Réflexion et le conduit dans la chambre de préparation. Il est alors dépossédé de tous les attributs de son identité. Un des membres lui enlève tous ses « métaux », c'est-à-dire tous ses signes extérieurs distinctifs, tout ce qu’il possède sur lui comme objetsmétalliques, comme bijoux, monnaie. Le dépouillement des métaux symbolise l’abandon de l’attachement à des idées préconçues. Après l’avoir privé de ses métaux, on le dépouille d’une partie de ses vêtements. On retire une chaussure, on remonte une jambe du pantalon et on ouvre la chemise. Le c ur à découvert peut s’interpréter comme le signe de sincérité et de franchise, ou bien le pied gauche est...
tracking img