Les rites d'interaction de goffmann

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3641 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE

I- Présentation de l’auteur et du livre

A- Présentation de l’auteur

Erving Goffman est un sociologue, linguiste américain d’origine canadienne né à Mainnville, Alberta ( Canada ), le 11 juin 1922 . Avec Howard Becker, il est un des principaux représentants de la deuxième Ecole de Chicago. Il entreprend des études de sociologie à l’Université de Toronto (1944) où il estélève de Ray Birdwhistell, puis à l’Université de Chicago(1945) où il est élève d’Herbert Blumer et Everett Hughes. En 1952 il part pour les îles Setland, au nord de l’Ecosse, observer la vie locale pendant douze mois. Il se fait passer pour un étudiant intéressé par l’économie agricole : en réalité, il collecte des données pour sa thèse de doctorat qu’il soutient en 1953.
Il déménage en 1954pour Washington, accompagné de son épouse Angelica Choate et de son fils Tom.
Enseignant à l’Université de Californie de Berkeley depuis 1958, il est nommé professeur en 1962.
Après un séjour à Havard au Center for International Affairs, il occupera la chaire de Pennsyvanie où il retrouve Ray Birdwistell de 1968 à 1982.
Goffman meurt à Philadelphie, en Pennsyvanie, le 19 novembre 1982.

Sespricipaux ouvrages sont :
- La mise en scène de la vie quotidienne Tome 1(1956), Minuit, 1973
- Asiles(1961), Minuit, 1968.
- Les cadres de l’expérience(1974), Minuit, 1987.
- Façons de parler(1981), Minuit, 1987.
- Le parler frais d’Erving Goffman, Minuit 1989

B- Présentation du livre

Erving Goffman, dans les « rites d’interaction » publié en 1974 comme dans sesautres ouvrages, s’écarte des méthodes quantitatives et statistiques pour pratiquer l’observation participante et la méthode compréhensive.

En considérant l’interaction en face à face, c'est-à-dire la situation où deux personnes sont physiquement en présence l’une de l’autre, comme un authentique objet sociologique, il met en évidence le rôle moteur de la relation à l’autre dans l’interaction.Cette relation se structure selon des rites, d’où l’expression utilisée par Goffman de « métaphore du rituel » pour rendre compte des relations face à face, expression qui explique aussi la qualification « d’interactionnisme symbolique » à la pensée de cet auteur.

L’idée de rite est empruntée à Emile Durkheim. En effet, dans « les Formes élémentaires de la vie religieuse », écrit en 1917,Durkheim définit la religion comme un ensemble de croyances et de rites qui portent sur des objets sacrés. Les croyances sont des états de l’opinion constitués en représentations ; les rites sont des modes d’action déterminés qui se rapportent au sacré.
Goffman élargit l’analyse des rites à l’ensemble de la vie sociale. Le rite se définira comme une répétition d’occasions et de formes, chargéede signification ; les rites font partie de la vie humaine et, à côté des rituels sacrés analysés par Durkheim comme par exemple les messes et les prières, il y a aussi des rituels profanes tels que les manifestations sportives, vœux de nouvelle année, et également des rituels sociaux comme par exemple les rites de politesse, de séduction, qui sont ici l’objet privilégié de l’investigation deGoffman.

Dans son ouvrage les « rites d’interaction », Goffman se propose de poursuivre un double objectif :
- d’abord décrire les unités d’interaction naturelles qui s’élaborent dans le cadre du quotidien ;
- ensuite révéler l’ordre normatif qui prévaut dans et entre ces unités, c'est-à-dire l’ordre comportemental qui existe en tout lieu fréquenté par des hommes.

Ainsi pourprésenter le contenu de cet ouvrage de Goffman, j’ai décidé de le scinder en deux parties.

Dans la première partie, je parlerai de l’analyse des éléments rituels inhérents aux interactions sociales. Ici j’aborderai deux points : la notion de « face » et quelques exemples de rites d’interaction.

Dans la deuxième partie, je parlerai de l’action et de ses conséquences sur l’individu. Ici également...
tracking img