Les satellites

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1324 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Tout d’abord, l’exploration spatiale a été propulsée lors de la guerre froide surtout entre les années 1957 à 1969. Ces deux dates correspondent à deux grands événements survenus lors de la conquête de l’espace entre les États-Unis et l’Union républicaine des socialistes soviétiques. La conquête de l’espace avait dans ces années le but de démontrer la supériorité de l’état parrapport à son opposant. Ces deux dates représentent le lancement du premier Satellite artificiel, par les russes, dénommé Spoutnik 1. La seconde date représente la journée où le premier homme, étasunien, à marcher sur la lune.
Les satellites en général

D’autre part, bien que la lancée du premier satellite n’eue pas de grandes utilités appart la collecte de quelques données scientifiques quifurent très limitées. Leur utilité était plutôt dérisoire. On ne découvrit que plusieurs années après le potentiel de ces engins orbitant autour de la terre. En 1995, un système de 24 satellites géostationnaires (voir le paragraphe suivant pour la définition) a été déclaré opérationnel, ce système ayant comme nom en anglais NAV.S.T.A.R-G.P.S (navigation system time and ranging - Global PositioningSystem). L’armée utilisait déjà ce système, depuis la fin des années 80, à des fins militaires. Maintenant le GPS est utilisé pour diverses fonctions, tant pour éviter aux automobilistes de se perdre qu’au aviateur de poursuivre leur itinéraire ou d’observer le changement de position d’un objet sur Terre.
Il existe deux types de satellites différents : les satellites géostationnaires et lessatellites polaires. Les géostationnaires ont la particularité de ne pas bouger pour les yeux d’un observateur terrestre car ils tournent à la même vitesse que la terre. Ils se situent en hautes altitudes (environ 36 000km) et peuvent observer jusqu’au tiers de la planète à chaque instant. Tandis que les polaires se situent en basse altitudes (600 à 900km), ils permettent d’observer tous lesendroits de la terre.
Domaine des télécommunications

Dans le même ordre d’idées, l’avènement des satellites eus de nombreuses retombées dans le domaine des communications. L’avancée réelle fut le 12 décembre 1975 lors du lancement du satellite Satcom 1, qui fut l’origine du succès de grandes chaînes télévisées américaines. Elles purent transmettre leur chaîne partout dans le monde par l’intermède dece satellite. Selon le rapport d'Ericsson, la 5 milliardième ligne de téléphonie mobile a été ouverte jeudi 8 juillet.  En l'espace de dix ans, le nombre d'utilisateurs a été multiplié par sept.
Domaine météorologique

Par ailleurs, les satellites sont très utiles pour les météorologues car ils leur permettent d’observer le déplacement des nuages, de suivre le déplacement des fronts froidet des fronts chauds, de savoir le taux d’humidité des couches atmosphériques, d’estimer la température au-dessus des océans, et plusieurs autres facultés intéressantes. Ces satellites météorologiques sont très utiles pour améliorer la précision des prévisions de température. Aussi, ils peuvent signaler à l’avance des alertes météorologiques et les satellites sont d’ailleurs très utiles pour lesaviateurs car ça leur permet de savoir les conditions qu’ils vont subir lors de leur vol ou si il faut simplement annuler le vol.

Innovation dû à l’exploration spatiale
Lors des premières missions dans l’espace, toutes les associations spatiales ont dû faire preuves d’innovation pour la création du matériel nécessaire pour se rendre à l’espace. Le fait que tout le monde partait zéro a amenéà l’apparition de nouvelles technologies ou l’évolution de la technologie actuelle. Ces avancement sont dû au fait que dans l’espace les matériaux subissent des contraintes différentes aux contraintes terrestres. Par conséquent les scientifiques ont dû concevoir des objets plus performants et c’est avec ces innovations que l’on réussit à augmenter le confort de la société. Si l’on se fit sur...