Les sciences de la communication et de l’information

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1186 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Introduction :

Les sciences de l’information et de la communication d’Alex Mucchielli. Professeur à l’Université Paul Valéry-Montpellier III de 1980 à 2008, il est le fondateur du département des Sciences de l'Information et la Communication en 1989. D’autre part, il est responsable du Centre d'Étude et de Recherche en Information et enCommunication (CERIC).
Son approche s'inscrit dans l'héritage de l'École de Palo-Alto (théories systémiques à l’étude des relations humaines). En effet, il a su s’imposer comme l’un des continuateurs et développeurs, au niveau européen, de l'œuvre de l'école de Palo Alto. Depuis 2009, il est le concepteur, et le directeur de la publication d'un site de formations à distance en management etcommunication mettant en œuvre ses concepts pédagogiques.

-------------------------------------------------
I/ Résumé :

Les sciences de l’information et de la communication (SIC) est un ouvrage qui aborde une approche communicationnelle des phénomènes. En effet, il foisonne d’arguments destinés à nous montrer qu’au jour d’aujourd’hui nous vivons dans une société dite de communication : lestechnologies de la communication, les mass médias, la publicité, les communications sociales et politiques sont des domaines omniprésents. Effectivement, tout est devenu une question de communication.
Mucchielli passe en revue les divers domaines de la communication tels que internet, les réseaux Numéris, etc. Les sciences info-com sont décortiquées afin de comprendre leurs différence, les enjeux etproblématiques liés au développement de toute information et communication. Il nous montre à travers cette première partie que les domaines qui touchent la communication et l’information sont régis par les sciences humaines. C'est-à-dire que ces domaines où les SIC réside peuvent-être étudiés de manière psychologique, sociologique, sémiologique, ect. .

Dans sa deuxième partie, l'ouvrage rappelleles conceptions des phénomènes de communication développées au cours des cinquantes dernières années. Il présente également, les principales méthodes et théories d'analyse des communications afin de nous offrir le choix de sélectionner quel type de méthode nous correspond.
Ensuite, il développe les dernières conceptions théoriques et méthodologiques des S.I.C. permettant un nouveau départ, desétudes en communication.
L’auteur insiste bien sur le fait qu’aucun domaine d’étude ne peut être réservé à une science particulière. En effet, une science ne s’identifie pas par son domaine d’étude mais par les théories, concepts et méthodes qu’elle met en œuvre pour étudier, un domaine. Les SIC apportent en premier lieu un regard moderne en posant des problématiques nouvelles : l’approche parles « technologies intellectuelles » ; l’abord des problèmes idéologiques et « socio-économiques de l’industrialisation de la formation ».
Les SIC offrent ensuite de nouvelles perspectives, en utilisant leur propre approche communicationnelle. Par ailleurs, les SIC refusent de tomber dans les diverses pensées idéalistes sur les «effets » prodigieux des utilisations des NTIC.-------------------------------------------------
Critique de l’ouvrage :

L’intérêt de ce livre réside dans le fait qu’il ne se limite pas au point de vue d’une ou de deux théories mais à celui de dizaines de théories, méthodes, modèles qui soit se complètent et viennent enrichir une pensée commune soit s’opposent et défendent leur idées principaux.
En effet, en regroupant la pensée de sociologues, d’auteurs,de psychologues, de professeurs, etc.., ce livre ne fait qu’accroître son intérêt et sa portée.
Mucchielli, en reprenant toutes les références qu’il a jugé importante, lui a permis de rédiger ce qu’il pense en écrivant un texte relativement court qu’il a ensuite regroupé sous forme de chapitre et compilé au sein du livre. Au lieu de s’atteler à la lecture de cinquante livres différents, où...
tracking img