Les sciences et l'opinion - bachelard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1590 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
N’entendons nous pas souvent dire « c’est mon opinion », formule permettant de mettre fin à un débat. En effet, elle est utilisée lorsque quelqu'un ne sait pas, ou plus, comment argumenter sa pensée et ne veux pas forcément entendre un autre avis que le sien.
Descartes dans les méditations métaphysiques s’attachait déjà à dire que pour établir quelque chose de constant et de ferme dans lessciences il fallait se défaire de toutes ses opinions. Bachelard dans la formation de l’esprit scientifique rejoint Descartes et souligne l’opposition entre la science et l’opinion, entre la croyance et le savoir.
En effet, « la science dans son besoin d’achèvement comme dans son principe s’oppose absolument à l’opinion ». Ainsi donc pour établir une connaissance, il semble qu’il failles sedétacher de la pensée commune qui apparaît comme incertaine, douteuse et totalement subjective. Il est donc nécessaire d'utiliser sa raison, mais également, pour se forger une bonne opinion, il est nécessaire d'acquérir une grande connaissance. Nous savons que l'empirisme est basé sur l'expérience, si l'opinion ne permet pas une connaissance certaine, elle est néanmoins essentiel à notre esprit etconstitutive de l'être.
Alors en quoi l’opinion peut elle empêchée la formation de l’esprit ?
Dans une première partie, l'auteur démontre l'opposition entre l'opinion et la recherche scientifique. Puis il met en évidence en quoi les sciences forment un ensemble de pensées qui cherchent à construire un raisonnement logique. Alors est-ce que tout peut être démontré par un raisonnement scientifique et parla logique ?

Tout d'abord, "La science dans son besoin d'achèvement comme dans son principe, s'oppose absolument à l'opinion." Nous permet de constaté que l'opposition entre l'opinion et la recherche scientifique est radicale. En effet, l'opinion est le reflet de la pensée humaine, elle est caractérisée par le mode de vie, par l'éducation reçue, par le vécu, le contact avec autruiet par conséquent cela résulte de la vision du monde de chacun. La peine de mort par exemple, est un sujet délicat qui oppose deux possibilités d'opinions différentes. Effectivement, nous observons que certaines personnes ayant vécu l'assassinat d'un proche auraient tendance à être pour la peine de mort, alors qu'une grande partie de la population aurait tendance à être contre ou à ne pas seprononcer sur la question. Nous pouvons donc nous rendre compte que l'opinion diffère selon les situations. Bachelard nous dit que " L'opinion pense mal ; elle ne pense pas : elle traduit des besoins en connaissances." Si nous reprenons notre exemple, il est vrai que l'on peut dire que l'opinion n'est jamais perspicace, elle est subjective. Notre opinion change en fonction de notre état d'esprit à uninstant précis, car en effet, nous pouvons très rapidement changer d'opinion, sous l'influence d'une discussion ou d'une situation.

"S'il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l'opinion, c'est pour d'autres raisons que celles qui fondent l'opinion ; de sorte que l'opinion a, en droit, toujours tort." L'opinion fait partie du moi, elle dépends de ma raison, mais ce qui diffère sontmes raisons et les raisons scientifiques. Donc si ma raison est identique à la raison scientifique alors mon opinion est juste, mais si ma raison est différente alors mon opinion est fausse. Une opinion n'est donc pas toujours fausse mais ne peut être justifiée que par la science, par un raisonnement fondé.
"En désignant les objets par leur utilité, elle s'interdit de les connaître." Ici,Bachelard désigne l'opinion comme une pensée superficielle qui ne découle pas d'un raisonnement mais d'une réponse spontanée qui ne traite pas en profondeur du sujet mais qui ne fait qu'exprimer un ressenti à propos d'une question posée. En d'autres termes, la prise d'opinion est irréfléchie .
"On ne peut rien fonder sur l'opinion : il faut d'abord la détruire." Quand on réfléchi à une opinion, on...
tracking img