Les sciences sociales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1509 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Premièrement, pour comprendre l’idéologie qui motive les pouvoirs influents de la société à manipuler cette dernière, il faut définir ce qu’est une idéologie. Une idéologie est un ensemble d’idées et de valeurs qui correspondent à une vision du monde et qui met de l’avant certains aspects plus que d’autres. Une idéologie se veut également la norme, la façon dont on devrait agir ou penser. Danstoutes les idéologies les valeurs sont cohérentes entre elles et impliquent des actions et des manières de penser conséquentes. Par exemple, un investisseur floué, selon le néo-libéralisme est responsable de ce qui lui est arrivé et il devrait prendre des mesures pour que ça ne lui arrive plus; personne n’a de responsabilité pour ce qui lui est arrivé autre que lui. L’individualisme est une desvaleurs de cette idéologie et l’action est de nature individuelle. Une idéologie plus de gauche interpréterait cette escroquerie comme une défaillance des organismes sociaux de contrôle financiers et par conséquent, collectivement, nous devrions assumer les conséquences de cette escroquerie; on laisse de coté l’aspect individuel dans une idéologie et dans l’autre, il prend toute la place. Selonchaque idéologie les actions dépendent des valeurs. Les grandes puissances sociales justifient la propagande dont ils font usage. Les grandes puissances sociales veulent imposer leur idéologie parce que selon elles, la population manque de jugement ou de connaissances pour avoir son mot à dire dans sa propre gestion et parce qu’elles estiment détenir la vérité. Le citoyen moyen n’a aucune notion de cequi est bien pour la collectivité « si la société essayait de participer à la gestion de ses propres affaires, elle ne réussirait qu'à susciter des problèmes».
Les masses n’ont qu’une vision très restreinte du monde, cette vision ne s’arrête qu’à leur monde personnel. De ce fait, il est impossible qu’elles puissent avoir une quelconque notion du bien collectif ou d’avoir les connaissances pourqu’on leur attribue un poids déterminant dans la gestion de leur système politique.
Elle ne peut donc être gérée que par une classe supérieure d’intellectuels qui ont à bien l’intérêt de la société.(Chomsky) Quand un de ces groupes d’homme estime détenir une vérité d’intérêt capital, il estime que son devoir est de convertir l’opinion publique à sa vérité et tout ce qu'elle comprend peut importeles moyens à utiliser. Comme une idéologie vise à décrire une réalité, le groupe se sentira encore plus justifié de contraindre le monde à leur idéologie à tout prix parce qu’ils diront : « ce n’est pas la pensée qui est unique, c’est la réalité. » Il n’y a donc plus à penser : le réel suffit. Autrement dit, ils considèrent leur interprétation de la réalité comme étant la plus juste et diront cen’est pas moi qui fait de mon idéologie ce qu’elle est, mais bien la réalité en elle-même. Cette interprétation de la réalité s’effectue toujours selon leur point de vue, leurs expériences personnelles et la classe sociale dont le groupe fait partie influencera toujours leur idéologie. Par exemple, l’idéologie d’une personne dont la famille été exterminé par un groupe révolutionnaire, seraprobablement influencé par l’idée de vengeance ou de justice sociale etc.
Deuxièmement, les médias sont l'instrument de propagande des pouvoirs politiques et économiques. «Les valeurs préconisés (par cette idéologie) sont la promotion de l'entreprise privée et une certaine admiration devant son fonctionnement, la dévalorisation du secteur publique et des solutions de nature politique, la promotion dela performance, de la concurrence et de l'individualisme et une compassion minimale pour les plus démunis vue sous l'angle de la charité». On y prône l'épanouissement personnel surtout dans la vie privée ou au travail (mais pas dans l'Action collective)». Le capitalisme y est également vu comme essentiel à la démocratie. Autrement dit, on encourage la société à consommer toujours plus, à...
tracking img