Les secondes phases de la seconde guerre mondiale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1661 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
BERTRAND Thibaud- 1ère S2.

Les grandes phases de la Seconde Guerre Mondiale

I- Les victoires de l’Axe dans une logique de guerre-éclair (1939-1942)

L’attaque de la Pologne ne provoque aucune réaction à l’ouest. Les Français et les Britanniques attendent l’attaque allemande. Retranchés dans la ligne Maginot, les soldats français perdent progressivement le moral. C’est la « drôle deguerre ».
En avril 1940, les Allemands s’emparent du Danemark et de la Norvège.
De son côté, l’URSS s’empare de la Finlande, en mars, puis des États Baltes en juin.

Le 10 mai 1940, commence l’offensive allemande à l’ouest. La Wehrmacht envahit, par surprise, les Pays-Bas et la Belgique, qui sont des pays neutres. Aussitôt, les meilleures troupes françaises et britanniques se portent à leurrencontre. Mais, le 14 mai, les divisions blindées allemandes parviennent à dans les Ardennes. En quelques jours, les armées franco-britanniques sont encerclées. Les Pays-Bas, puis, la Belgique, capitulent les 15 et 28 mai.
Sur les routes, des milliers de civils fuient l’avance des troupes allemandes, c’est l’exode.

L’offensive allemande reprend en direction de Paris. La Wehrmacht progresse rapidementalors que les armées françaises, désorganisées, battent en retraite.
Le 10 juin, l’Italie, alliée à l’Allemagne, déclare la guerre à la France.
Le 14 juin, les troupes allemandes entrent dans Paris, déclarée « ville ouverte ».
Le 17 juin, le maréchal Pétain, le « sauveur de Verdun », devenu chef du gouvernement, demande l’armistice. Le 18 juin, le général de Gaulle, ancien Secrétaire d’État àla Défense, appelle, depuis Londres, les Français à poursuivre le combat.
Le 22 juin, l’armistice est signé. La moitié de la France est occupée.
La France a été vaincue en cinq semaines, davantage à cause de mauvais choix stratégiques que par manque de matériel et de courage.

Le Royaume-Uni reste la seule démocratie d’Europe de l’ouest à résister à l’Allemagne nazie. Winston Churchill, lePremier Ministre anglais, refuse de négocier une paix avec Hitler. Celui-ci déclenche alors, d’août à octobre 1940, la « bataille d’Angleterre ». Les allemands tentent de faire fléchir les britanniques par des bombardements aériens afin de s’assurer la maîtrise du ciel et de pouvoir débarquer dans l’île. Mais, la RAF (Royal Air Force) oppose une résistance farouche. Hitler change alors de cible : ilfait bombarder Londres et les villes du sud de l’Angleterre afin de briser la résistance de la population britannique ; néanmoins, c’est un échec.
La Grande-Bretagne devient, dès lors, en Europe, le symbole de la résistance au nazisme.
Les Allemands ripostent par la « bataille de l’Atlantique » : ils envoient des meutes de sous-marins, à l’attaque des convois anglo-américains.

Les Italiens,désireux de former un « nouvel empire » autour de la Méditerranée, attaquent les possessions anglaises en Égypte.
Le 28 octobre 1940, Mussolini envahit la Grèce, mais ses troupes sont repoussées par les armées grecques et anglaises. Cette défaite oblige Hitler à intervenir. Lors de la « campagne des Balkans », l’armée allemande s’empare de la Yougoslavie et de la Grèce, en trois semaines. Cetteattaque retarde les plans d’invasion de l’URSS de plusieurs semaines.
Simultanément, une armée allemande débarque en Afrique (en Libye). Il s’agit de l’Afrika Korps de Rommel dont le but est de repousser les Anglais hors d’Égypte afin de s’emparer du Canal de Suez et du pétrole du Moyen-Orient.

Le 22 juin 1941, Hitler déclenche l’opération « Barbarossa », c’est-à-dire, l’attaque de l’URSS. Le butest de conquérir un espace vital à l’est et de triompher du communisme. Hitler pense qu’il peut vaincre l’URSS en quelques semaines, grâce à la « guerre éclair ».
En effet l’Armée Rouge est rapidement submergée. En trois mois, les Allemands arrivent aux portes de Moscou et de Leningrad, après avoir conquis plus d’un million de km2.
Mais les troupes allemandes sont bloquées par l’hiver aux...
tracking img