Les sectes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 39 (9622 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
« Aujourd’hui le monde est en pleine mutation, avec le temps, les pensées évolues, certaines se croisent et d’autres
En tout temps et dans tous les pays, la pensée des âmes méditatives fut un sujet de scandale » (Anatole1). jusqu’où peut se propager cette tolérance ? Selon l’article IV des droits de l’homme et du citoyen « la liberté consiste à faire tout ce qui nuitpas à autrui […]  », mais quelle est la propre définition de « nuire », nuire à qui, pourquoi, comment…Le verbe nuire signifie «  faire du mal, du tort à quelqu’un », mais aussi « causer une perturbation grave à un être vivant, à son organisme, le mettre en danger ».
Dans ma problématique, qui est la suivante : « Les sectes manipulent-elles les individus ou est-ce la société qui n’acceptant pasune autre pensée, considère les sectes comme des mouvements déviants ». J’ai employé le mot « déviance » pour renforcer l’idée d’une transgression d’une norme. De ce de point de vue, la déviance n’est pas la qualité de l’acte commis, mais la conséquence de l’application par autrui de règle et de sanction à l’encontre du contrevenant.
Aujourd’hui on essaye de prévenir la déviance, tout individuest potentiellement déviant selon Robert Castel1, nous assistons avec cette logique des gestions des risques à une extension de l’anormalité. Avant, était pathologique tout ce qui s’écartais de la norme de manière concrète, mais aujourd’hui tout individu peut-être considéré comme déviant.
Il m’a paru être nécessaire d’évoquer la question des « sectes » dans ce mémoire, car elles font l’objetde nombreux débats et interrogent de part leur complexité à les définir. La société à une image prédéfini d’une « secte », le mot fait peur, on pense au lavage de cerveau, à la pédophilie…Pour la juger il faut donc tout d’abord la comprendre, l’analyser de manière approfondie, il ne faut pas avoir de préjugés, pour la percevoir il faut tout d’abord rester objectif.
La diplomatie, le respectdoivent être de rigueur, les médias font des « sectes » des coupables de premières lignes, ce qui oblige les « sectes » à prendre une attitude de défense, les adeptes se définissent alors comme victimes, se replient sur eux-mêmes dans leur communauté, où ils se sentent protégés, et ils se serrent les coudes mutuellement, ils ne sont donc pas incités à s’ouvrir à la société. Avant de faire unediabolisation de la « secte », je pense qu’il est préférable tout d’abord de la comprendre, c’est pour cela que j’ai choisie d’aborder ce sujet dans mon mémoire. Celui-ci à une dimension pluridisciplinaire car il touche aussi bien le domaine de la sociologie, que de la psychologie, mais également de l’histoire… L’individu s’interroge sur ce qu’il est et sur son devenir, il a besoin de croire,d’avoir la foi en quelque chose ou en quelqu’un, il n’aime pas vivre dans l’incertitude mais est curieux de la vérité et parfois les sectes savent répondent à l’attente de l’individu. La science peut expliquer le comment de notre vie sur la terre mais non le pourquoi !
Dans un premier nous verrons que la définition d’une secte est complexe, puis dans une seconde partie, nous aborderons les différentesmanipulations qui peuvent être exercées par les sectes, et nous conclurons par une partie qui me semble plus objective sur les « sectes ».

I) Les sectes une définition complexe
Les sectes se définissent difficilement car les points de vues sont divergents, il est donc difficile de donner une définition objective du terme. Le mot « secte » ayant pris une connotation négative, estrécusé par la plupart des groupes visés, ainsi que par certains juristes et sociologues.

a) Définition juridique

Depuis le suicide collectif en 1996 d’une vingtaine de personnes membres de l’ordre du temple solaire (OTS), les pouvoirs politiques s’interrogent de plus en plus à la dangerosité des « sectes ». 
Deux commissions d’enquête1 ont été crées à l’Assemblée...
tracking img