Les sens ne sont ils pas suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1333 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La sensibilité, est la fonction la plus précoce qui est donnée à chaque individu, et qui permet d’avoir un rapport avec le monde environnant. C’est grâce aux sens, que nous pouvons alors appréhender en toute passivité ce qui nous entoure ainsi que nous même. Les sens sont alors un canal qui nous permet d’observer ce qui nous entoure et de s’imprégner de nos expériences. Nous apprenons alorsconstamment, et tirons des connaissances de nos expériences quotidiennes grâce à cette réceptivité passive que nous délivre nos sens. Dés la plus petite enfance, notre unique rapport au monde s’effectue par ce canal, et permet alors de découvrir ce qui nous entoure. Mais peut on pour autant affirmer que nos sens suffisent à nous fournir toutes nos connaissances ? Sont ils à eux seuls suffisant et sontils notre seule source de connaissances ? Y a-t-il d’autres facteurs à la connaissance ? Il est alors important de se demander de quelle manière les sens nous fournissent des connaissances. Si l’ensemble de nos connaissances est fourni uniquement grâce à nos sens et par nos sens.
Tout d’abord, la sensibilité n’est qu’une interface permettant d’être mis en relation avec le monde. Si l’onconsidère la passivité de la sensibilité, alors il faut d’autres facteurs permettant de tirer des informations des sens, de les interpréter, de les enregistrer. Mais ils sont pour autant nécessaire à former un certain savoir. Si les sens semblent ne pas pouvoir nous fournir la totalité de nos connaissances, ils semblent nécessaires et indispensables à l’obtention de connaissances. En effet, le canalsensoriel est notre seul et unique rapport au monde, il permet alors de partager avec le monde sans rien changer à celui-ci. L’expérience sensible permet alors grâce aux sens, de visualiser des faits, des choses qui à force de répétitions ou de différences nous permettra de les distinguer, de les définir. On pourra avoir en effet des idées, des pensées sur le monde, qui par l’expérience sensible, setransformeront en connaissances objectives, c’est là le processus originel d’apprentissage. Aussi, une connaissance objective est alors une pensée vérifiée par l’expérience grâce aux sens, mais ne peut être apparentée qu’à une vérité relative, qui n’est vraie qu’à l’instant où elle l’est, dans son contexte. Une pomme tombe lorsqu’on la lâche, mais cela n’est véridique que sur terre. Donc les senssont en effet nécessaires car ils sont notre seul moyen d’observation et donc d’obtention de connaissance en réceptivité pure.
Alors si il est vrai que les sens sont indispensables à nous fournir des connaissances, sont ils pour autant nécessaires pour nous fournir toutes nos connaissances.
Il faut alors distinguer dans quels cas les sens sont nécessaires pour nous fournir des connaissances, etsi il y a des cas où les sens ne sont pas nécessaires à la constitution d’un savoir. On peut voir dans le domaine des sciences que les sens jouent un rôle mineur, voir inexistant. En effet, les mathématiques sont une science abstraite qui ne porte sur rien de réel. Le sujet étudié dans cette matière n’est que la probabilité de la réalité en prenant son point de départ sur des bases admises ettirant des conclusions sur la causalité des choses. Dans la nature on ne trouvera rien de parfait, ou d’équilibré dans l’exactitude, il faut par conséquent admettre certaines règles afin d’en déduire des conclusions relatives mais qui seront toujours véridiques. Les mathématiques sont alors une science permettant de fournir des connaissances universelles ayant une valeur élevée de vérité, mais nenécessite pas l’apport des sens puisqu’il ne s’agit que de réflexion. Les connaissances tirées uniquement de la logique et de l’intellect comme les mathématiques sont relativement abstraites mais vont tendre à s’appliquer à la réalité.
D’autres part, les sciences naturelles telles la physique ou la science de la vie reposent directement sur des expériences sensibles. Alors d’un certain point de...
tracking img