Les sens sont-ils suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances ? leibniz

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (805 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication de texte
Leibniz, Préface aux Nouveaux essais sur l’entendement humain.

En s’interrogeant sur la réalité de ce que nous apporte réellement les sens par rapport à nos connaissances,Leibniz en dégage essentiellement l’idée que, certes, pour atteindre la connaissance nous avons besoin de nos sens tels l’ouïe, l’odorat, le toucher, la vue ou encore le goût : ils sont nécessaires,mais ils ne nous fournissent pas toutes nos connaissances proprement dites, ils sont un point de départ, l’origine permettant la constatation, l’essence de nos connaissances. Ainsi, nous tenteronsd’approcher cette idée et ce, notamment à travers les principes de raison suffisante et de non-contradiction.

Selon le principe de raison suffisante abordé par Leibniz, nous devons penser que dans laphilosophie ou axiome du philosophe, si tout vient, tout dépend à l’origine des simples sens c’est qu’une puissance supérieure contrôle cette harmonie, une nature divine par laquelle nous avonsattrait à cette possibilité : Dieu. Si le monde a été créé, s’il a en lui-même un sens, décidé de telle manière c’est que d’après le principe de raison suffisante, c'est à dire le principe que rienn'arrive sans raison, tout élément a une cause et c'est un être nécessaire qui a créé les choses contingentes. De même, Dieu n’a pu créer que le meilleur des mondes possible dans ce qui était possible decréer. Le mal fait parti du monde mais il est une nécessité pour mettre en évidence le bien et ce qu’il soit moral, physique ou métaphysique. Ainsi, les sens sont « décidés », définis dès lanaissance. Ancrés en nous, ils sont à tous instants présents : je vois un bateau au loin, je fais donc appel à mes sens et notamment à la vue qui me permet de discerner et de connaître l’existence de ce queje vois. De même j’entends le téléphone sonner, je sens l’odeur d’un parfum, etc. L'empirisme, courant de pensée notamment soutenu par Locke ( 1632-1704 ) et Hume ( 1711-1776 ) affirme que nos...
tracking img