Les services au maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (422 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Maroc conforte progressivement son image de «pays des services». La photographie dressée par la banque centrale sur la croissance du PIB démontre encore une fois une prépondérance de lacontribution du secteur tertiaire. Ce dernier s’est adjugé près de 50% du PIB en 2008, contre 24,5% pour le secteur secondaire et 14,1% pour le secteur primaire, marquant une progression estimée à 4,1%. Uneévolution attribuable essentiellement au développement des services de communication et des activités de commerce. Moins brillante, l’évolution des transports n’intervient, pour sa part, que modestement,à l’heure où la contribution du tourisme, en repli de 3%, est restée quasi marginale.

Les nuitées réalisées dans les établissements classés ont fléchi de 3%, tandis que le taux d’occupation estrevenu à 45%, contre 48 une année auparavant. Dans ces conditions, les recettes de voyages n’ont pas été épargnées par le ralentissement. Elles ont reculé de 2,9%. Un phénomène qui s’explique en grandepartie par les mutations que connaît le comportement du touriste (européen). Ce dernier devient beaucoup moins dépensier.

Le constat est différent dès lors qu’il s’agit du commerce et des autresservices. La participation du commerce à la croissance du PIB s’établit à 10,2%. En revanche, la croissance de la valeur ajoutée des assurances et des activités financières a enregistré une fortedécélération, revenant de 18,7% à 3,9% en 2008. Idem pour les services rendus aux entreprises et des services personnels, qui progressent d’à peine 0,5% contre 8,3% un an plus tôt. La valeur ajoutée du bloc«transport et communication» est restée plutôt terne. Elle n’a progressé que d’un timide 2,6% après la hausse euphorique de 8,4% enregistrée en 2007. Une réalisation qui reste essentiellement impactée parle mauvais cru du transport aérien. Ce dernier ne s’est bonifié que de 6,2% contre 16,2% en 2007. Le trafic maritime a également accusé le coup, marquant un repli de 1,7%.

Seul le...
tracking img