Les singes hominide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1140 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les hominidés, ou grands singes, forment une famille de primates regroupant les espèces animales telles que l'homme, le chimpanzé, le bonobo, le gorille (de l'est et de l'ouest) ou l'orang-outan[1],[2],[3]. S'y trouve également un certain nombre d'espèces éteintes, ancêtres ou non de la lignée humaine.

Cette famille admet pour groupe frère, les hylobatidés, des singes sans queue pouvant êtreappelés gibbons. Ensemble, tous ces primates forment la superfamille des hominoïdés.

Sommaire [masquer]
1 Étymologie
2 Caractéristiques
2.1 Anatomie
2.2 Capacités cognitives
2.3 Régime alimentaire
3 Classification
3.1 Cladogramme
3.2 Évolution de la classification
3.3 Classification phylogénétique
4 Liste des hominidés
5 Répartition géographique
6 Protection
7 Notes etréférences
8 Annexes
8.1 Articles connexes
8.2 Liens externes
8.3 Bibliographie

Le mot « hominidés » est plutôt issu des disciplines liée à l'histoire, plus précisément l'étude de la Préhistoire et de la Paléontologie où l'on tente de reconstruire l'origine et l'arbre évolutif de l'Homo sapiens : on recherche à partir de l'étude des fossiles les ancêtres et les espèces cousines disparuesde l'homme actuel.

L'expression « grands singes » vient plutôt des disciplines telles que la primatologie et l'éthologie, qui étudient le comportement des animaux dans la nature. C'est au départ un concept formé pour isoler certaines espèces au sein du groupe des singes, qui est polyphylétique car il opère une séparation arbitraire en considérant certains simiens et en rejetant d'autres tel quel'homme, ce dernier étant retiré artificiellement pour des raisons philosophiques clairement anthropocentriques. On a donc défini le concept de « grand singe » à partir du concept de singe, toujours sans y inclure l'homme. Il s'agissait donc à l'origine de ne considérer que les gorilles, les orangs-outans, les chimpanzés (le bonobo n'étant pas identifié en tant qu'espèce à l'époque), ainsi queleur ancêtres.

Plus tard il a bien fallu se rendre à l'évidence du caractère paraphylétique de cette définition dans la classification phylogénétique, c'est-à-dire du caractère arbitraire de l'absence de l'homme, notamment à cause des problèmes de l'évidence d'un ancêtre commun et de la classification des lignées intermédiaires ou éteintes. De même la découverte des fossiles d'Orrorin, de Toumaïet d'Ardi, ayant des caractéristiques proches de l'ancêtre commun (au point que Toumaï a pu être considéré par Yves Coppens comme un ancêtre possible des gorilles), ont amené les préhistoriens et paléontologues à s'intéresser aux espèces actuelles de grands singes.

« Hominidés » et « grands singes » sont aujourd'hui le plus souvent considérés comme synonymes[4].

Caractéristiques[modifier]Anatomie[modifier]La masse des adultes est généralement comprise entre 50 et 250 kg ; la taille est grande, la musculature robuste avec des membres supérieurs puissants, ce dernier point trouvant son origine évolutive dans le déplacement par brachiation et la suspension arboricole. Toutefois, le gorille et l'être humain n'utilisent plus ce mode de déplacement.

La marche est bipède quoique nonpermanente, sauf pour les espèces du genre Homo ; les grands singes africains l'utilisent peu (sur quelques mètres seulement) et pratiquent généralement une forme de quadrupédie spéciale dite « marche sur les phalanges » (soit la locomotion sur les articulations : le knuckle-walking en anglais). Celle-ci n'est pas un caractère ancestral mais un caractère dérivé, plus récent que le caractèreancestral qui est la bipédie. D'ailleurs le knuckle-walking n'a rien à voir avec une quadrupédie classique, puisque les deux mains avant sont refermés, le contact avec le sol se faisant par le côté externe des mains (au niveau des phalanges) et non par la paume comme les plantigrades.

Tous sont capables de grimper, à l'exception du gorille adulte, surtout les gros mâles dits « à dos argentés » dont...
tracking img