Les sirenes exposee

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1491 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ Odyssée D’Homère
Les sirènes
Introduction :
Etre Fabuleux dont le chant séduit et attire les hommes qui passent à leur portée, Selon la mythologie les sirènes étaient filles du fleuve Achellos et de la nymphe Calliope. Femmes normales à l’origine, elle auraient été les compagnes de Koré (qui n’est autre que Perséphone ) et auraient alors laissé Hadès l’emmener .
Présentées comme descréatures avec un corps d’oiseau et une tête de femme elles reçoivent ces formes étranges comme punition pour ce crime, par la suite, les sirènes chantent des prophéties et des chansons relatives au Royaume d’ Hadès . La légende leur donna alors une famille, une patrie, on avait situé leur île à l'ouest de la Méditerranée, on leur assigna soit le cap Péloros, soit Capri, soit les îles Sirénuses .
Dansle domaine littéraire, la première mention des sirènes se trouve chez Homère dans L’Odyssée , avec l’un des plus fameux passages du récit ; Celui où Ulysse se fait attacher au grand mât de son navire pour ne pas céder aux charmes de leurs chants, pendant que ses compagnons rament, les oreilles bouchées par la cire.
Après Homère la poésie enrichit largement la légende des sirènes et plusieursgénérations d’auteurs réécrivent, se réapproprie, réinterprète, et modifie le mythe. On peut alors se demander, comment un thème pourtant antique continue t’il a plaire, à fasciner, à inspirer plusieurs générations ? Mais aussi comment et à travers quelles techniques parvient-on à s’approprier un tel mythe?
On tentera de répondre à cela après avoir étudier les sirènes dans L’Odyssée, l’image decelles-ci à travers le temps afin de terminer sur la place qui leurs est consacrée à travers l’art .

II . L’image des sirènes à travers le temps .
Au cours de l’Antiquité, le caractère démoniaque et sanguinaire des sirènes s’estompe peu à peu. Elles s’humanisent pour devenir des femmes ailées chez les Romains, comme en témoigne la mosaïque représentant le bateau d’Ulysse trouvée à Dougga *.
Deplus, Cicéron affirme que ‘’ Ce n’est ni la douceur de leur voix, ni leur chant qui retenaient les navigateurs, mais l’assurance qu’elles savaient beaucoup ‘’ C’est notamment le cas dans L’Odyssée, elles font la promesse d’un savoir, ‘’ On repart charmer, lourd d’un plus lourd trésor de sciences ‘’
Le mythe des sirènes est quasi indestructible. Plusieurs auteurs anciens les ont d’ailleurs citées: On peut penser à Aristote, Pline ou encore Ovide
Prenons la représentation des sirènes dans Ovide,
Ovide au contraire prétend que les Sirènes, désolées de l’enlèvement de Perséphone prièrent les dieux de leur accorder des ailes pour aller chercher leur jeune compagne par toute la terre . Aussi ces enchanteresses toujours en éveil, ne manquaient pas d’arrêter par leur harmonie tous ceux quiarrivaient près d’elles et qui avaient l’imprudence d’écouter leurs chants. Elles les charmaient, les enchantaient si bien qu’ils ne pensaient plus à leurs pays, à leurs familles, à eux-mêmes, ils oubliaient de boire et de manger et mourraient faute d’aliment,
Mais Lorsque les Argonautes passèrent dans leurs parages, elles firent de vains efforts pour les attirer. Mais Orphée présent sur le vaisseauprit sa lyre et les enchanta elles-mêmes à tel point qu'elles restèrent muettes et jetèrent leurs instruments dans la mer.
« Les Argonautes, entendant leurs voix, étaient près de s'approcher du rivage, mais Orphée prenant en main sa lyre, charma tout à coup leurs oreilles par un chant vif et rapide qui effaçait celui des Sirènes »

Pausanias raconte encore une fable sur les Sirènes. « Lesfilles d'Achéloüs, dit-il, encouragées par Junon, prétendirent à la gloire de chanter mieux que les Muses, et osèrent leur porter un défi ; mais les Muses, les ayant vaincues, leur arrachèrent les plumes des ailes et s'en firent des couronnes. » En effet, il y a d'anciens monuments qui représentent les Muses avec une plume sur la tête.
A .Le type Ancien
Jusqu’au début du XIIe siècle, le type de...
tracking img