Les societes face aux risques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1647 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document

LES SOCIETES FACE AUX RISQUES



I] Qu'est ce qu'un risque naturel ?

A) Aléas et risques Naturels :

La nature est parfois à l'origine de boulversements qui rompent ses équilibres , on parle alors d'aleas = ( Un ou plusieurs facteurs naturels peuvent entrainer un risque : aléa climatique , aléa sismique, ect). Les catastrophesnarurelles ( Réalisation du risque naturel qui provoque souvent des dégats importants sur les sociétés humaines, ) jalonnent toute l'Histoire de l'humanité.
Les régions exposés aux aléas naturels majeurs sont souvent très peuplés ( Séismes, cyclones, inondations et eruption volcaniques). Les populations sont conscientes des risques , cependant elles y trouvent un interêt économique.B) La répartition des risques naturels :

Les risques de séismes ou d'éruptions volcaniques concernent les régions situées à proximité de plaques lithosphériques qui s'affrontent, s'écartent, ou coulissent. Parfois des séismes sous-marins provoquent des raz de marée ou « tsunami » comme en Asie du Sud en 2004.
Les cyclones dévastent surtout les littoraux ds régionstropicales , cyclones ou typhons atteignent fréquemment le sud des Etats Unis ou du Japon.
Les régions tempérées ne sont pas indemnes des risques climatiques. Tempête ou canicule , exemple en France en 2003.

C) La combinaison et l'aggravation de certains risques :

Les zones montagnardes peuvent recéler des menaces particulières comme des avalanches ,éboulements de terrain...
Plusieurs risques peuvent se combiner et provoquer un enchainement de catastrophes : Cyconles + vents tourbillonants et destructeurs + pluies diluviennes donnent des inondations et coulées de boue
En face de ces dangers multiples, la vulnérabilité des espaces est inégales. Les régions à forte densité humaine et à faible niveau de développement sont les plus vulnér ables. Parailleurs, il arrive que l'homme, par ses activités, ne fassent que décupler la violencede phénomènes purement naturels.

II] L'Homme aggrave t-il les risques naturels ?

A) Le risque naturel, une notion relative :

Les sociétés humaines sont confrontées à des risques relatifs. Un séisme de même magnitude ne fera pas le même nombre de victimesselon la région où il se produit. Exemple : Le séisme de Kobé au Japon = 6000 tués. Le séisme de Bam en Iran = 35000 tués. Cette différence est due à l'efficacité des secours et à la présence ou non de constructions anti-sismiques.
Les risques naturels sont irréguliers dans le temps. Si le phénomène et régulier et prévisible , on ne peut plus parler de risque.B) Les sociétés ne tiennent pas toujours comptent des risques
naturels :

Certaines catastrophent ne se produisent que les deux ou trois siècles. Par exemple le récent tsumani en Asie du Sud en 2004 n'est pas la première manifestation naturelle du genre dans la région , et tenir compte de ce risque aurait conduit à nepas urbainser les littoraux ou à réaliser des aménagements de protections. Certains pays ont fais abstraction d'un risque naturel connu , causes : La demande touristique internationale , la perspective de rentabiliser rapidement les infrastructures....
Les aléas naturels sont souvent minimisés et pas seulement dans les pays du Sud. Si l'homme n'avait pas urbanisé des lits majeurs inondables derivières , il n'y aurait pas autant d'innondations dans le bassin méditerranéen Français. Nouvelle-Orléan , mauvais entretien des digues , alors inondations à lasuite du cyclone Katrina.

C) La prise en compte des risques est au coeur du developpement durable :

Les risques sont souvent aggravés par les hommes. Les risques d'incendie sont accrus par le...
tracking img