Les sortes de credit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1768 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Crédits bancaires offerts aux entreprises

1) Crédits de fonctionnement ou (Les crédits de trésorerie)

Ce sont des crédits destinés à financer l’actif circulant de l’entreprise. Ce besoin de financement se matérialise soit lorsque l’entreprise ne boucle pas entièrement son cycle de production, soit lorsque l’entreprise a des problèmes dans l’écoulement de ses produits.

Les crédits defonctionnement sont :

➢ La facilité de caisse : comme son nom l’indique, elle permet de pallier un gène momentané de trésorerie. La facilité de caisse est un crédit motivé quant à sa mise en place, quant à son utilisation.

➢ Les découverts bancaires ou (avance en compte courant): tout comme la facilité de caisse, le découvert est un crédit qui rend le compte de l’entreprise à labanque débiteur. Mais à la différence de la facilité de caisse, le découvert est plus long et plus important. Ici s’ajoute que le découvert est souvent un crédit relationnel.

Au regard de tout ce qui précède, on dit que le découvert est un crédit risqué.

➢ L’escompte commercial : l’escompte est une opération par laquelle la banque achète les créances du cédant sur ses débiteurs. La banquedoit s’assurer de la qualité de ces effets avant l’opération d’escompte.

L’escompte commercial permet à l’entreprise d’obtenir des liquidités auprès de sa banque sans attendre l’échéance de règlement prévue à l’origine en lui cédant ses effets de commerce. Lorsque ce n’est pas possible (absence d’effet de commerce par exemple) d’autres solutions sont disponibles.

➢ L’affacturage : c’estégalement une technique d’escompte. Mais à la différence de l’escompte commercial, la maison spécialisée dans l’opération s’appelle factor.

Le factor bénéficie d’un contrat d’exclusivité qui lui permet ainsi d’approuver ou de rejeter les créances qui lui sont soumises. Les créances approuvées vont entrainer pour le cédant le paiement de deux commissions (commission d’approbation et commissionde décaissement). Cependant si l’effet approuvé revenait impayé à l’échéance, le cédant n’est pas poursuivi, seul le débiteur le sera.

➢ Le crédit de campagne : c’est un crédit octroyé aux entreprises saisonnières.

L’entreprise va bénéficier d’un financement au début de son opération. Ce financement va être remboursé au fur et à mesure de la vente des produits.

➢ Le financementdes stocks : une banque peut être emmenée à financer une importation de marchandises. Dans ce cas la banque va exiger d’abord que le produit à importer soit de large consommation, qu’elles seraient mises en entrepôt fictif, le client va donner à la banque comme garantie la clause d’arrosage. ce crédit va être remboursé normalement au fur et à mesure des ventes effectuées.

En cas de difficultéde remboursement du client, la banque va vendre la marchandise et si cela ne suffit pas, la banque va mettre en œuvre la clause d’arrosage.

Il y a également dans le financement des stocks l’escompte du warrant. Lorsqu’une marchandise est déposée dans un magasin, le déposant reçoit un papier récépissé warrant. Le récépissé constate le dépôt de la marchandise tandis que le warrant constitue ledroit de propriété sur la marchandise déposée.

En cas de besoin, le déposant peut obtenir un crédit auprès de sa banque en donnant en garantie le warrant.

2) Crédit d’investissement

L’investissement est un facteur de croissance. Pour se développer, pour résister à la concurrence, l’entreprise doit investir. Il y a trois types d’investissement :

➢ L’investissement derenouvellement

➢ L’investissement de renforcement de capacité

➢ L’investissement de diversification de la production

L’investissement peut être financé de diverses manières :

o Par emprunts bancaires à long et moyen terme

o Par autofinancement

o Crédit bail ou leasing

o Par le marché financier (actions ou obligations)

3) Les crédits liés aux opérations...
tracking img