Les souffrances du jeune werther

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 186 (46475 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Souffrances du jeune Werther
Goethe, Johann Wolfgang von

Published: 1774 Type(s): Novels Source: Feedbooks

1

A propos de Goethe: Johann Wolfgang von Goethe (28 August 1749 – 22 March 1832) was a German poet, dramatist, novelist, theorist, humanist, scientist, painter, and polymath. His most enduring work, the two-part dramatic poem Faust, is considered one of the peaks of worldliterature. Goethe's other well-known literary works include his numerous poems, the bildungsroman Wilhelm Meister's Apprenticeship, the epistolary novel The Sorrows of Young Werther and the semi-autobiographical novel Elective Affinities. Goethe was one of the key figures of German literature and the movement of Weimar Classicism in the late 18th and early 19th centuries; this movement coincideswith Enlightenment, Sentimentality ("Empfindsamkeit"), Sturm und Drang, and Romanticism. The author of Faust and Theory of Colours, he influenced Darwin with his focus on plant morphology. Goethe's influence spread across Europe, and for the next century his works were a primary source of inspiration in music, drama, poetry, and philosophy. Source: Wikipedia Note: This book is brought to you byFeedbooks. http://www.feedbooks.com Strictly for personal use, do not use this file for commercial purposes.

2

Au lecteur
J'ai rassemblé avec soin tout ce que j'ai pu recueillir de l'histoire du malheureux Werther, et je vous l'offre ici. Je sais que vous m'en remercierez. Vous ne pouvez refuser votre admiration à son esprit, votre amour à son caractère, ni vos larmes à son sort. Et toi, hommebon, qui souffres du même mal que lui, puise de la consolation dans ses douleurs, et permets que ce petit livre devienne pour toi un ami, si le destin ou ta propre faute ne t'en ont pas laissé un qui soit plus près de ton cœur.

3

Livre premier
4 mai 1771. Que je suis aise d'être parti ! Ah ! mon ami, qu'est-ce que le cœur de l'homme ? Te quitter, toi que j'aime, toi dont j'étaisinséparable ; te quitter et être content ! Mais je sais que tu me le pardonnes. Mes autres liaisons ne semblaient-elles pas tout exprès choisies du sort pour tourmenter un cœur comme le mien ? La pauvre Léonore ! Et pourtant j'étais innocent. Était-ce ma faute, à moi, si, pendant que je ne songeais qu'à m'amuser des attraits piquants de sa sœur, une funeste passion s'allumait dans son sein ? Et pourtantsuis-je bien innocent ? N'ai-je pas nourri moi-même ses sentiments ? Ne me suis-je pas souvent plu à ses transports naïfs qui nous ont fait rire tant de fois, quoiqu'ils ne fussent rien moins que risibles ? N'ai-je pas… Oh ! qu'est-ce que l'homme, pour qu'il ose se plaindre de lui-même ! Cher ami, je te le promets, je me corrigerai ; je ne veux plus, comme je l'ai toujours fait, savourer jusqu'à lamoindre goutte d'amertume que nous envoie le sort. Je jouirai du présent, et le passé sera le passé pour moi. Oui sans doute, mon ami, tu as raison ; les hommes auraient des peines bien moins vives si… (Dieu sait pourquoi ils sont ainsi faits… ), s'ils n'appliquaient pas toutes les forces de leur imagination à renouveler sans cesse le souvenir de leurs maux, au lieu de se rendre le présentsupportable. Dis à ma mère que je m'occupe de ses affaires, et que je lui en donnerai sous peu des nouvelles. J'ai parlé à ma tante, cette femme que l'on fait si méchante ; il s'en faut bien que je l'aie trouvée telle : elle est vive, irascible même, mais son cœur est excellent. Je lui ai exposé les plaintes de ma mère sur cette retenue d'une part d'héritage ; de son côté, elle m'a fait connaître sesdroits, ses motifs, et les conditions auxquelles elle est prête à nous rendre ce que nous demandons, et même plus que nous ne demandons. Je ne puis aujourd'hui t'en écrire davantage sur ce point : dis à ma mère que tout ira bien. J'ai vu encore une fois, mon ami, dans cette chétive affaire, que les malentendus et l'indolence causent peut-être plus de désordres dans le monde que la ruse et la...
tracking img