Les sources de droit romain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1203 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les sources de droit sous l’antiquité tardive romaine
Les sources de droit sous l’antiquité tardive romaine.
Les institutions romaines Les institutions romaines se divisent en plusieurs régimes. Certains ont permis l’extension de la cité de Rome et d’autre sa perte.
Les institutions romaines_ à l’époque du droit ancien._ Le droit ancien couvre une période qui va desorigines de Rome jusqu'à 150 av. JC. A cette période deux régimes se sont succédé : une royauté puis une république.
Il est dit qu’en -753 Romulus aurait rassemblé le peuple et fondé la cité de Rome en créant un sénat, une assemblée populaire et une armée. En réalité, les découvertes ont montré que le cite de Rome était occupé bien avant 753. En effet, le royaume était de type fédérale, pré urbainedans le quel les grandes familles jouaient un rôle central. Il s’agit de la période préurbaine.
La royauté étrusque a duré de -620 à -509. Il s’agit d’un peuple qui au 7e siècle avant Jésus Christ a étendu sa domination sur l’Italie centrale jusqu'à Naples. C’est dans ce contexte que la cité de Rome est a priori née. Il fut alors instauré une nouvelle royauté avec un roi fort à coté duquelexistait une assemblée de citoyens. Ce développement c’est fait au détriment de la volonté de Gentes (grandes familles).
Dès lors où le roi Etrusque fut chassé, la république romaine pût naitre. Celle-ci démarre en -509 à la chute de la monarchie. Elle prend fin en -44 à la mort de Jules César. La devise de la république romaine est : senatus populusque romanus soit le sénat et le peuple romain. Ily a donc un énorme symbolisme entre l’union du sénat romain et les citoyens romains.
_Les institutions romaines dès la fin de la république._ Le haut empire romain désigne la première période de l’empire romain qui début en 27 avant Jésus Christ. Octave suite à sa victoire à Actium (golf d’Arta) en -31 refuse le titre de roi. Le sénat lui confère alors le titre d’Auguste et tous lespouvoirs sontentre les mains du nouvel empereur. Ses successeurs mènent l’Empire à son apogée. En effet, avec le temps les pouvoirs de l’empereur n’ont cessés de s’accroitre. L’empereur disposait de 3 pouvoirs : l’imperium proconsulaire donne un pouvoir de commandement sur l’ensemble de l’empire. C’est un pouvoir de commandement militaire qui fait le l’empereur le chef suprême des armées. Latribunitia protesta est la puissance tribunitienne. C’est la racine du pouvoir de l’empereur. Cette puissance confère à son titulaire l’inviolabilité de l’empereur, la vocation démocratique des tribuns de la plèbeet enfin des pouvoirs politiques. Enfin, l’’auctoritas renforce les décisions prises par son titulaire. Les magistrats sont égaux en protestas mais l’empereur est supérieur par son auctoritas.Il est le seul à l’avoir.
Vint ensuite Une dynastie flavienne (68 à 95) qui s’est illustré par une nouvelle étape dans le renforcement des pouvoirs de l’empereur et l affermissement de l’administration impériale. La dynastie des Antonins (96 à 192) a fait triompher les principes monarchiques. C’est sous le règne de Trajan que l’empire romain a connu son extension maximale. Plus tard, Trajans’est fait appelé Dominus qui signifie le maître. Pour finir La dynastie des sévères (193 à 235) impose l’absolutisme. L’empereur Caracalla a promulgué un édit par lequel la citoyenneté romaine a été octroyai à tous les habitants de l’empire.
La fragilité de l’empire est née de l’absence de règle de transmission du pouvoir. Autrement dit lorsqu’un empereur mourait, le choix de son successeur revenaitau peuple romain et au sénat. Il n’était alors pas concevable qu’il puisse y avoir hérédité. Mais dans la pratique, les critères de détermination du nouvel empereur était de nature à favoriser la constitution de dynastie. Le futur empereur devait avoir du charisme, être riche, et être « aimé » du peuple. L’empereur adopte alors celui qui va lui succéder. Il y eu 40 empereurs en 50 ans. C’est...
tracking img