Les surmas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2613 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les différents modèles familiaux par leurs cultures
Nous allons voir dans cette partie les différences entre la culture de la tribu des Surmas et celle d’une famille traditionnelle française, selon plusieurs critères tels que leurs apparences physique, habillement et autres caractéristiques physiques et relationnelles.

Des cultures en totale opposition:

On constate que le monde est marquépar une opposition flagrante entre les peuples de l’Europe basé sur un principe de commercialisation et d’industrialisation et les peuples dit primitifs basé sur un principe d’harmonie avec la nature, qui puise de la nature ce qu’il on besoin et rien d’autre. C’est dans cette logique qu’il serait normal de voir la culture des peuples Surmas puis dans une autre partie la culture Française.

I)L’Ethiopie

L’Ethiopie est officiellement la République démocratique fédéral d’Ethiopie, c’est un pays d’Afrique orientale, limité au sud par le Kenya, Elle a pour capitale Addis-Abeda. L’Ethiopie actuelle est complexe, (une quarantaine de groupes, quelques 70 langues).

L’Ethiopie demeure un pays profondément rural (85%de la population) et agricole. Les cultures s’étagent selon les reliefs. Ellea une superficie de 1 100 000 km², et a 68 000 000 habitants. La langue de l’Ethiopie est l’amharique et sa monnaie et le Birr
L’ouest et l’est de l’Ethiopie ont un climat caniculaire l’été (températures très élevées). Seul le plateau central a un climat tempéré (températures douces le jour et fraiches la nuit).

Le drapeau de l’Ethiopie est composé de trois couleurs :
• le rouge quireprésente le sang de puissance ou d'Afrique déversé dans la défense de la terre
• le jaune pour la paix et l'harmonie entre l'Éthiopie et divers groupes ethniques et religieux,
• le vert qui est presque toujours dit pour symboliser la terre et sa fertilité.
L’étoile, qui est un pentagramme, est de couleur jaune sur un disque bleu, qui fixe au-dessus des rayures vertes et rouges.
L’étoile confirmeun bel avenir de l'Ethiopie et peut-être fait écho à la relation avec la Chambre du roi Salomon, tandis que les rayons jaunes qu'il émet sont équidistants et sont censés représenter l'égalité de tous les Éthiopiens sans distinction de race, de croyance ou de sexe.
|
Les Surmas un peuple d’Éthiopie :
Le peuple des Surmas, est un peuple originaire d‘Afrique. Le mot « surmas » fait référence àl'une des ethnies phares les plus significatives en Ethiopie, vivant sur un large territoire situé entre la rivière Omo, et les contreforts d’une chaîne de basses montagnes, servant de frontière naturelle avec le Soudan.

On peut constater que le peuple Surmas est un rassemblement de différent peuple réunis sous ce nom. En effet, Surmas est le nom collectif du gouvernement éthiopien pour Suri,Mursi et Me'en. Ils sont environ 80 mille personnes. Il n'y a aucun recensement courant. Chacun des trois parle la langue de la branche du sud-est du Surmic faisceau de langue.
Les Surmas vivent regrouper les uns des autres dans le village.

Ils vivent dans de petites huttes qu’ils construisent eux même.


La société des Surmas :

L’organisation sociale etexistentielle :
Les Surmas n’ont pas de chefs. Leur système, privé de structure politique centralisée susceptible d’imposer une volonté coercitive, est dit par les ethnologues “acéphale” ou “segmenté”. Ils s’organisent par clans et leur société est structurée par classes d’âge.
La base de la richesse des Surmas, comme pour la plupart des populations locales, c’est le bétail. Ils pratiquent égalementl’agriculture et un peu de chasse.
Les Surma S’ils furent obligés de cultiver du sorgho et du maïs pour survivre, ne changèrent en rien leur système de valeurs, et continuèrent à considérer les bovins comme symbole de richesse, de noblesse et de statut sociale.

La vie de village est en grande partie communale, partageant le produit du bétail (lait et sang).
Les hommes, généralement...
tracking img