Les techniques de vente de marjane

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3514 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan
Introduction
I : Les fonctions des incoterms
A- La responsabilité des deux parties
B- La structure du coût de revient de vente
C- L ?établissement des documents
II: Critère de classification et présentation des incoterms
A- Selon critère alphabétique
B- Selon vente départ I vente arrivée
C- présentation des 13 incoterms
III-Les critères de choix et les limites des incoterms.
A- L?état du Marché et des rapports de force
B- La maîtrise des opérations de transport
C- L ?intervention de l’Etat
D-les limites des incoterms
Conclusion

Introduction

De plus, hormis l’aspect juridique des Incoterms qui détermine les obligations de chacune des deux parties opérant dans le circuit mondial des affaires, ils peuvent présenter un facteur de compétitivité suivant lapolitique et la stratégie commerciale élaboré par le vendeur , car le fait de libérer l’acheteur des contraintes d’acheminent et des prestations logistiques comprenant l’organisation, les contrôles des opérations de manutention ainsi la prise en charge des formalité de dédouanement , sont autant de facteurs permettant de bénéficier des avantages concurrentiels appréciables
les Incoterms ont étéélaborés par la chambre du commerce international et elles sont viable depuis le moment de leurs création, effectivement les Incoterms ont été crée pour la première fois en 1936, cependant depuis cette date jusqu’à maintenant les pratiques du commerce international ne sont pas les mêmes, ne sont pas stagnant, donc il fallait suite à l’évolution du monde des affaires, les adaptés, les actualisés, lesrendre compatibles avec l’environnement actuel de l’entrepris, d’ou les règles ont été édictés une nouvelle fois en 1990.

I : Les fonctions des incoterms

A- La responsabilité des deux parties

Chaque terme commercial implique une répartition différente des coûts, des risques et des responsabilités entre le vendeur et l’acheteur.

Par ailleurs, c’est le choix de l’incotermqui va déterminer le moment de transfert des risques du vendeur à l’acheteur. C’est à dire le transfert de propriété de la marchandise. Ce moment précis du dénouement de la transaction est fondamental. C’est ce point culminant qui va permettre au vendeur de considérer avoir livré la marchandise à l’acheteur, et donc d’avoir accompli une de ses principales obligations contractuelles. C’est égalementà ce moment précis que l’acheteur est censé examiner la marchandise et s’assurer de sa conformité matérielle. Enfin, c’est à partir de ce moment là que va naître l’obligation réciproque de l’acheteur qui est de payer le prix de la marchandise, même si celle-ci connaît ultérieurement une perte, une détérioration ou un dépérissement.
Rappelons à cet effet l’article 66 de la CVIM qui stipule: ?Laperte ou la détérioration des marchandises survenue après le transfert de risques à l’acheteur ne libère pas celui-ci de son obligation de payer le prix, à moins que ces événements ne soient dus à un fait du vendeur.

B-La structure du coût de revient de vente

Toute vente internationale implique un certain nombre de coûts supplémentaires ou frais accessoires tels que les fraisd’emballage, de location de conteneurs, de vérification de la marchandise, de stockage, d’établissement de documents, d’honoraires de transitaires, de transport d’assurance, de droits et taxes
La maîtrise des incoterms est une base essentielle à la connaissance du coût de revient de vente de la marchandise.

En effet, en fonction du terme commercial utilisé, le vendeur doit remodeler son prix derevient en conséquence: coût de production, frais financiers, frais de commercialisation, frais accessoires...

Selon lincoterm convenu, le vendeur doit intégrer ou non un certain nombre de frais liés à l’acheminement de la marchandise à destination.
Enfin, signalons que la maîtrise des incoterms permet aux deux parties non seulement de calculer le prix de revient de la marchandise, mais...
tracking img