Les tests de provocation bronchique dans l’asthme correspondent-ils à la réalité

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3380 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 août 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Revue française d’allergologie et d’immunologie clinique 43 (2003) 310–313 www.elsevier.com/locate/revcli

Revue critique

Les tests de provocation bronchique dans l’asthme correspondent-ils à la réalité ? > Do bronchial provocation tests correspond to reality in asthma patients?
F. Lieutier-Colas, M.C. Kopferschmitt, G. Pauli, F. de Blay *
Service de pneumologie, hôpital Lyautey, hôpitauxuniversitaires de Strasbourg, BP 426, 67091 Strasbourg cedex, France Reçu le 17 avril 2003 ; accepté le 22 avril 2003

Résumé Depuis les premiers tests de provocation réalistes réalisés par l’équipe de Pepys en 1975 pour poser des diagnostics d’asthme professionnel, les tests de provocation bronchique (TPB) allergénique n’ont cessé d’être standardisés. Il est cependant important que ces TPBrestent réalistes. Nous détaillerons un certain nombre de points importants à prendre en compte pour la réalisation de TPB réalistes : la qualité des extraits allergéniques jusqu’à la mise au point d’allergènes recombinants, le mode d’exposition aux allergènes, la taille des particules portant les allergènes, l’exposition concomitante à d’autres polluants auquel le patient est exposé en conditionsnaturelles. © 2003 Publié par Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Abstract Since the first bronchial provocation tests (BPT) done by Pepys in 1975 for the diagnosis of occupational asthma, BPTs with allergen have continued to undergo standardization. It is nevertheless important that these tests remain realistic. We will examine a certain number of important points that must be taken intoaccount in order to obtain a realistic BPT: the quality of the allergen extracts and also any recombinant allergens used; the method used in the allergen challenge; the size of the allergen-bearing particles; and the concomitant exposure to other environmental pollutants to which the patient is exposed naturally. © 2003 Publié par Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS.
Mots clés : Testde provocation ; Allergènes recombinants ; Faibles doses ; Taille de particules ; Exposition concomitante Keywords: Bronchial provocation test; Allergenic extracts; Recombinant allergens; Low doses; Particle size; Environmental exposure

1. Introduction Les tests de provocation bronchique (TPB) à un allergène sont fréquemment utilisés tant en clinique pour établir un diagnostic d’allergie,qu’en recherche clinique à visée physiopathologique ou thérapeutique. Il est donc essentiel que les tests de provocation allergénique reflètent au mieux la

réalité de l’exposition allergénique du patient. Or l’exposition naturelle vis-à-vis des principaux pneumallergènes est souvent très différente de celle lors d’un TPB. De nombreux facteurs peuvent intervenir, la qualité de l’extrait allergénique,le mode d’exposition aux allergènes, la taille des particules portant les allergènes. Par ailleurs, au domicile, les patients peuvent inhaler de manière concomitante des cofacteurs qui peuvent intervenir dans la réponse bronchique. 2. Données de la littérature L’aspect réaliste des TPB à l’allergène utilisés à la suite des travaux de Tiffeneau [1], qui a décrit dans les années

> Présentation auvingt-deuxième congrès de l’Académie européenne d’allergologie et d’immunologie clinique (EAACI –Paris, juin 2003) * Auteur correspondant. Adresse e-mail : frederic.deblay@chru-strasbourg.fr (F. de Blay).

© 2003 Publié par Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. doi:10.1016/S0335-7457(03)00112-6

F. Lieutier-Colas et al. / Revue française d’allergologie et d’immunologie clinique 43(2003) 310–313

311

1950 une méthode quantitative d’exposition à des doses progressivement croissantes d’allergène, mérite certainement d’être évalué. Peu d’équipes ont comparé les réactions de patients asthmatiques dans des conditions réalistes et lors de tests de provocation bronchique. D’après les travaux réalisés parmi des patients asthmatiques sensibilisés vis-à-vis des chats, les...