Les theories de l'explication de l'univers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1614 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES THEORIES DE L'EXPLICATION DE L'UNIVERS

INTRODUCTION

L'univers :(notion scientifique) désigne l'ensemble de la matière distribuée dans le temps et dans l'espace. C'est à dire l'ensemble de tout ce qui existe, comprenant la totalité des êtres et des choses et les lois qui le régissent.
D'après la mythologie gréco-romaine la création du monde à été effectuer par les Divinités grecquesprimordiales : Le Chaos (le néant) ses enfant Nyx (la nuit) et Erèbe (Enfers), ainsi que Gaia (la terre) et Eros (l'amour).
Au sein de la cosmogonie monothéiste : la Bible et le Coran ce rejoignent tout deux : Dieu créa l'univers en 6 jours.
Du point de vue de la science, nous allons d'abord dans un premier lieu parler de la Cosmologie selon les Grecques, puis dans un second lieu la théorie del'Etat Stationnaire, et enfin le Big Bang

1. Création Selon les Grecques

Cosmologie des premier Grecs à lieu environ vers 600 AVJC (Thalès) : la terre est plate, les astres sont des corps fixés sur des sphères en révolution.

Ptolémée, Astronome et astrologue grec, auteur de la théorie : le géocentrisme (la Terre se trouve immobile, au centre de l'univers).
2e siècle, marque le sommet del'évolution de la science astronomique de l'antiquité(aucune théorie nouvelle ne le remettra en question avant la Renaissance). Perfectionne la théorie des épicycles :Les planètes tournent sur des roues appelées épicycle. Ceux-ci tournent eux-mêmes sur une autre roue — appelée déférent — dont le centre est la Terre. La rotation simultanée des deux permettait d'obtenir un mouvement complexe,éventuellement rétrograde, et d'expliquer celui des planètes et de la Lune, en préservant en grande partie les présupposés philosophiques de l'époque : les mouvements des astres sont circulaires, centrés sur la terre et de vitesse uniforme.
Afin de mieux rendre compte des observations, Ptolémée va modifier légèrement le modèle antérieur en introduisant la notion de point équant ( point excentréduquel on voit la planète décrire une trajectoire avec une vitesse angulaire constante.) Sous Aristote, ce point était confondu avec la Terre. Il introduit également l'excentrique, un épicycle inversé sur lequel tourne le centre du déférent. La Terre se trouve, elle, au symétrique de l'équant par rapport au centre de l'excentrique. Ce modèle, qui permet de mieux considérer lesvariations de vitesses des planètes, ne place donc plus la Terre en son centre mais un point « imaginaire » ne correspondant à l'emplacement d'aucun objet céleste. Ptolémée se borne à donner une exposition et des calculs géométriques des positions et mouvements observés et déduits, sans donner d'explication physique aux mouvements. Il précise toutefois que « les astres nagent dans un fluideparfait qui n’oppose aucune résistance à leurs mouvements".

Théorie erroné remplacée par celle de Copernic et Galilée : l’héliocentrisme (la Terre tourne autour du Soleil).L'héliocentrisme est une théorie physique qui place le Soleil au centre de l'Univers, ou suivant les variantes, du seul système solaire. Selon des conceptions plus modernes, le Soleil n'est pas le centre mais un point fixeautour duquel s'organise le système. Même si le sens de cette affirmation a varié depuis les premières théories héliocentriques, l'héliocentrisme reste considéré comme une théorie valide pour décrire le système solaire. L'héliocentrisme prend son véritable essor avec les travaux de Nicolas Copernic, qui fut le premier à proposer un modèle héliocentrique incluant la Terre et toutes les planètesconnues à l'époque. On doit à Galilée les observations astronomiques et les premiers principes mécaniques justifiant l'héliocentrisme, et à Johannes Kepler un modèle bien plus précis du système solaire, se démarquant notamment par l'introduction d'orbites elliptiques des planètes admettant le Soleil comme un de leurs foyers et non plus circulaires.

2. L'Etat Stationnaire

Explication par les...
tracking img