les tic

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3943 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2014
Lire le document complet
Aperçu du document





















Introduction générale

Situé sur la Côte Ouest Africaine presqu’à égale distance entre les ports du Sénégal et du Cameroun, le Port d’Abidjan se situe à la croisée des chemins des grandes lignes maritimes en provenance d’Europe, d’Asie et d’Amérique. Cette positiongéographique idéale couplée avec la qualité des services et la synergie des compétences et expertises qui caractérisent la Communauté Portuaire d’Abidjan, valent à cette plateforme logistique moderne les qualificatifs de grand port de commerce, de pêche, de transit et de transbordement d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Grâce à son dynamisme, le Port d’Abidjan représente aujourd’hui 90% des échangesextérieurs de la Côte d’Ivoire, 70% des activités industrielles du pays, plus de 85% des recettes douanières qui constituent plus de 60% du budget général de l’Etat, et plus de 40 000 emplois directs et indirects. Ce port à vocation sous-régionale a montré au cours des dix dernières années marquées par la crise, sa capacité à améliorer continuellement la qualité de ses services pour atteindre desniveaux de trafics exceptionnels.
I. HISTORIQUE DU PAA
Depuis la colonisation, les besoins en matières premières des industries européennes a maintenu l'économie nationale des pays en voie de développement en général et en particulier celle de la Côte d'Ivoire sur le continent. Aujourd'hui, avec la mondialisation et le besoin d'échange de plus en plus récursif entre les nations, ont dirigél'économie sur l'aire côtière à travers le transport maritime qui assure l'essentiel des échanges internationaux. L'essor est remarquable au niveau du volume des marchandises transportées par voie maritime accompagné de la spécialisation des navires, le gigantisme naval et la modernisation des ports.
En 1914, ce volume était de 250 millions, 600 millions en 1938, 1 milliard en 1960, 3milliards en 1975 et 6,5 milliards de tonnes en 2004 MARCADON, 1990). Par conséquent, on ne peut se passer des ports pour faciliter les différents flux. Ceci pour avouer que les ports sont les infrastructures les mieux indiquées pour supporter les grands trafics. De plus, les trafics des marchandises des ports ont des incidences non négligeables sur l'économie des nations et en particulier sur les villesportuaires.
L'histoire la plus récente fournit plusieurs exemples de l'importance des ports. Le plus remarquable est le ravage de Kobé, le plus grand port du Japon par un tremblement de terre en janvier 1995 qui a affecté toute l'économie du pays. Il n'en demeure pas moins pour les ports ivoiriens qui font l'essentiel de l'économie nationale (90%). Celui de San Pedro contribue pour 17%(PASP, 2008) dans l'économie ivoirienne. Il est donc judicieux de jeter un regard sur ces espaces côtiers de la Côte d'Ivoire aménagés pour la circonstance que sont les ports pour les échanges mondiaux et singulièrement le port de San Pedro. La présente recherche sert de réflexion préliminaire à la capacité des ports à s'adapter aux nouvelles exigences dans un domaine maritime économique toujours enmutation. L'intérêt. De cette recherche est de mieux appréhender le fonctionnement du port qui semble être l’un des piliers du développement économique de la Cote d’Ivoire.
1. Origine et date de création du Port Autonome d’Abidjan
Le Port autonome d'Abidjan est un établissement public de l'État ivoirien, qui exerce conjointement des missions de service public administratif et des missionsde service public à caractère industriel et commercial. Il est géré comme un établissement public à caractère industriel et commercial et est chargé d'exploiter, de gérer et de promouvoir les installations portuaires d'Abidjan à Treichville.
Situé sur les côtes de Treichville (Abidjan sud) en Côte d'Ivoire, il est le plus important port d'Afrique de l'Ouest et le deuxième de toute...