les tirailleurs

Pages: 22 (5344 mots) Publié le: 12 janvier 2015
veuillez commenter une proposition d’amendement concernant les contributions rémunérées non divulguées.
[ Aidez-nous à traduire ! ]

Tirailleurs sénégalais


Tirailleurs Sénégalais pendant le conflit de 1914-1918.


Yora Comba, 38 ans, lieutenant aux tirailleurs sénégalais, originaire de Saint-Louis (exposition universelle de 1889).
Les tirailleurs sénégalais sont un corps demilitaires appartenant à l'Armée coloniale constitué au sein de l'Empire colonial français en 1857, principal élément de la « Force noire »1 et dissous au début des années 1960. Bien que le recrutement de tirailleurs ne se soit pas limité au Sénégal, c'est dans ce pays que s'est formé en 1857le premier régiment de tirailleurs africains, ces unités d'infanterie désignant rapidement l'ensemble dessoldats africains de couleur noire qui se battent sous le drapeau français et qui se différencient ainsi des unités d'Afrique du Nord, tels les tirailleurs algériens.
En 1895 ils participent à la conquête de Madagascar2, de 1895 à 1905 ils sont utilisés à la pacification de ce pays
En 1914-1918, ce sont environ 200 000 « Sénégalais » de l'AOF qui se battent dans les rangs français, dont plus de 135000 en Europe. Environ 15 % d'entre deux, soit 30 000 soldats, y ont trouvé la mort (sur un total de 1 397 800 soldats français morts durant le conflit soit plus de 2% des pertes totales de l'armée française) et nombreux sont revenus blessés ou invalides3.
En Afrique Française du Nord (AFN) et surtout au Maroc, des unités de l'armée coloniale, européennes ou africaines (12 bataillons), servaientdans le cadre de la « pacification ».
L'armée coloniale envoya en Métropole, dès le 17 septembre 1914, des unités de marche mixtes (Européens et Africains) à raison, pour chaque régiment mixte, d'un bataillon africain pour deux bataillons européens. Ces unités (régiments mixtes d'infanterie coloniale du Maroc - RMICM) renforcèrent en premier lieu la division marocaine et furent engagées au combatdès le 21 septembre à Noyon. Durant toute la guerre, les troupes levées en Afrique noire, transitèrent ainsi en AFN où, tout en participant activement à la « pacification », elles s'acclimataient et s'aguerrissaient avant de rejoindre les champs de bataille d'Europe ou d'Asie mineure (Dardanelles). Le généralCharles Mangin4, promoteur de La Force Noire, ouvrage qui fit sensation en 1910, retrouvaces troupes africaines sous ses ordres lors de la reprise du fort de Douaumont en 1916.
Entre 1939 et 1944, ils sont près de 140 000 Africains engagés par la France, près de 24 000 sont morts au combat. Les tirailleurs sénégalais s'illustrent à Bir Hakeim, lors de la conquête de l'île d'Elbe en juin 1944 et lors de la prise de Toulon, après le débarquement de Provence en août 1944.
Lestirailleurs sénégalais sont toujours restés d’une exceptionnelle fidélité à l’Empire colonial français, ils ont été de tous les conflits qui ont opposé la France à ses colonies : Indochine, Algérie, Madagascar, Léopold Sédar Senghor5. les a surnommé les « Dogues noirs de l’Empire » . Ils formaient un des rares corps d'armée étrangers qui ne fasse pas partie de la légion étrangère.
Sommaire
[masquer]• 1 Les origines des tirailleurs
• 2 Première Guerre mondiale
o 2.1 Difficultés de recrutement
o 2.2 Les tirailleurs au combat
o 2.3 Hommages
• 3 L'entre-deux-guerres
• 4 Seconde Guerre mondiale
o 4.1 La bataille de France (mai-juin 1940)
o 4.2 80 000 prisonniers de guerre
o 4.3 Le débarquement en Provence et la libération de la France
o 4.4 Le massacre de Thiaroye
• 5 Après la SecondeGuerre mondiale
o 5.1 Suppression des régiments
o 5.2 Cristallisation des pensions
• 6 Le tirailleur dans l'imaginaire métropolitain
• 7 Décorations
o 7.1 Drapeaux
o 7.2 Première Guerre mondiale
 7.2.1 Citations militaires
o 7.3 Seconde Guerre mondiale
 7.3.1 Citations à l'ordre de l'armée des unités composées de tirailleurs sénégalais
 7.3.1.1 Citation des divisions
 7.3.1.2...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tirailleur De Menton
  • Tirailleurs sénégalais
  • Tirailleurs sénégalais
  • les tirailleurs sénégalais
  • les tirailleurs senegalais
  • Un tirailleur en enfer de pinguilly
  • L'histoire oubliee des tirailleurs senegalais de la seconde guerre mondiale
  • Senghor, hostie noires, « prière des tirailleurs sénégalais »

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !